Istiqlal: Chabat sabote le rapprochement entre baraka et Ould Errachid | www.le360.ma

ع
Hamid Chabat
© Copyright : Le360

Istiqlal: Chabat sabote le rapprochement entre baraka et Ould Errachid

Par Amyne Asmlal le 19/04/2017 à 21h42

Kiosque360. Hamid Chabat a mobilisé ses partisans pour investir différentes organisations et instances du parti, en vue de préparer le terrain à sa réélection à la tête de l’Istiqlal.

aA

Aussitôt après avoir signé le PV de la rencontre de réconciliation avec son rival, Hamdi Ould Errachid, le secrétaire général de l’Istiqlal s’est mis en tête d’empêcher tout rapprochement entre ce dernier et Nizar Baraka, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du jeudi 20 avril.  Selon le journal, qui cite des sources du parti, Hamid Chabat aurait ainsi mobilisé ses partisans en leur intimant l’ordre d’investir toutes les instances du parti pour préparer le terrain à sa réélection à la tête de l'Istiqlal.

 

Il est clair, affirme le journal, qu’en signant le PV de la réconciliation, il y a quelques jours, Chabat ne cherchait qu'à gagner du temps pour mieux préparer son plan d’attaque. De même, le fait qu'Ould Errachid se soit montré hésitant et n’ait pas manifesté un soutien ferme au seul rival sérieux de Chabat, Nizar baraka en l’occurrence, a affaibli le camps des adversaires de l’actuel patron du parti. D’autant que l’accord pourtant sur l’annulation des sanctions prises contre Karim Ghellab et Yasmina baddou pourrait encourager l’ancien ministre de l’Equipement à se porter également candidat, ce qui diviserait les rangs des détracteurs de Chabat et réduirait les chances de l’écarter définitivement de la tête du parti.

 

Par ailleurs, alors que le parti est en pleine crise, de nombreuses organisations parallèles et alliances professionnelles ont diffusé un appel intitulé «Conscience du parti». Les auteurs de cet appel considèrent que ce vit l’Istiqlal n’est qu’un reflet de la situation politique du pays. De même, insistent les auteurs de ce document, l’Istiqlal est visé par un «plan d’échange de rôles entre différents acteurs politiques» visant à réduire son influence.

 

A noter que Hamid Chabat et Hamdi Ould Errachid se sont engagés, entre autres, à annuler la réunion du Conseil national à laquelle ils avaient tous deux appelé pour le 15 avril dernier. De même, les deux parties se sont mises d’accord sur l’organisation d'un congrès national extraordinaire, le 29 avril prochain, afin d’amender l’article 91 des statuts du parti, qui concerne la formation de la commission préparatoire du prochain congrès ordinaire. Il sera également question d’amender l’article 54 des statuts et de permettre à Nizar Baraka de présenter sa candidature au poste de secrétaire général. 

Vos réactions