Istiqlal: de plus en plus isolé, Chabat fait face à des ennuis avec la justice | www.le360.ma

ع
Hamid Chabat

Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l'Istiqlal.

© Copyright : Dr

Istiqlal: de plus en plus isolé, Chabat fait face à des ennuis avec la justice

Par Amyne Asmlal le 23/07/2017 à 20h40 (mise à jour le 24/07/2017 à 08h44)

Kiosque360. Les congrès provinciaux démarrent mardi, alors que les deux clans opposés n’arrivent toujours pas à régler leurs différends. Hamdi Ould Errachid réaffirme son soutien à Nizar Baraka, tout en enfonçant encore Hamid Chabat.

aA

L’Istiqlal est, cette fois, bien parti pour organiser son congrès à la date fixée par le comité exécutif, soit fin septembre, annonce le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition du lundi 24 juillet. En effet, les congrès provinciaux seront organisés à partir de mardi, affirme un communiqué publié par le comité préparatoire du congrès. Les premiers congrès provinciaux se tiendront à Taroudant, Tiznit et Boujdour, en d’autres termes dans les fiefs respectifs de la famille Qayouh et des Ould Errachid, note le journal. Les congrès provinciaux permettent d’élire à la fois les congressistes qui participeront au 17e congrès et les futurs membres du Conseil national.

 

Cela dit, affirme le journal, cette initiative est loin de faire l’unanimité au sein du parti. En effet, le clan de Hamid Chabat s’est opposé à cette démarche, arguant du fait que les décisions prises lors de la dernière réunion du comité exécutif, dont l’organisation des congrès provinciaux, ne sont pas valides puisqu’elles ont été effectuées en l’absence du secrétaire général. Ce à quoi le comité préparatoire a répondu que, pressé par le temps, il avait décidé de commencer par des provinces ne posant pas de problème aux deux clans opposés.

 

Sur un autre volet, rapporte le quotidien Al Massae, également dans son édition du lundi 24 juillet, Hamdi Ould Errachid a affirmé que Chabat devrait honorer sa promesse de ne rester aux commandes que pour un seul mandat. Ould Errachid, qui intervenait, ce week-end, dans le cadre de l’Université d’été de la Fédération nationale de l’enseignement (UGTM), a précisé qu’il ne serait pas candidat au poste de secrétaire général. Il a cependant assuré, ajoute le journal, qu’il soutiendrait un candidat compétent, faisant montre de sagesse et d'une capacité à fédérer tous les Istiqlaliens, pour redorer le blason du parti. Ce que d’aucuns ont considéré comme un soutien à peine voilé à Nizar Baraka, observe le journal.

 

L’intervention de Ould Errachid, lors d’une manifestation syndicale, intervient alors que Hamid Chabat peine à troquer son départ de la tête du parti contre un retour à la tête de l’UGTM, affirme le journal. Le quotidien rappelle, en ce sens, la tentative récente de Hamid Chabat de s’opposer à l’exécution d’un jugement d’évacuation des locaux du syndicat, prononcé par le tribunal.   

 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul jugement à l’exécution duquel s’est opposé Hamid Chabat. Ainsi, affirme le quotidien Al Akhbar dans son édition du 24 juillet, le procureur général près la Cour d’appel de Rabat a ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’état des finances du parti, à l'heure où le secrétaire général s'entête dans son refus de donner suite à un jugement du tribunal de première instance de Rabat, où le juge a ordonné un audit des comptes de l’Istiqlal et a même nommé un expert comptable pour ce faire.

 

Selon le journal qui cite des sources au sein du parti, la décision de saisir le Parquet général près la Cour d’appel a été prise par 18 membres du comité exécutif pour contraindre Hamid Chabat a exécuter ce jugement qui porte sur un audit des finances du parti sur ces trois dernières années.   

 

Vos réactions