Istiqlal: Hamid Chabat de plus en plus seul | www.le360.ma

ع
Chabat-nouveau gouvernement
© Copyright : Le360

Istiqlal: Hamid Chabat de plus en plus seul

Par Amyne Asmlal le 02/07/2017 à 22h21 (mise à jour le 03/07/2017 à 11h46)

Kiosque360. Plusieurs fois reporté, le 17e congrès de l'Istiqlal est annoncé pour fin septembre. Hamid Chabat semble avoir perdu la bataille au profit de Nizar Baraka, plus proche que jamais du poste de secrétaire général. Taoufiq Hejira, lui, reprend ses fonctions à la tête du Conseil national.

aA

Le 17e congrès de l’Istiqlal sera organisé les 29 et 30 septembre, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition du lundi 3 juillet. Prévu en avril dernier puis reporté au mois de juillet avant d'être annulé une seconde fois, le congrès annonce la nouvelle date de sa tenue, alors que l’Istiqlal est en pleine crise. 

 

Les Istiqlaliens se sont enfin, malgré tout, mis d'accord sur les critères de sélection des 1.000 membres du Conseil national, ajoute le quotidien. Seront pris en compte le score électoral dans chacune des 12 régions, la densité de la population dans chaque région et le nombre des militants encartés. Une manière, faut-il le préciser, de limiter l’influence du clan des partisans d'Ould Errachid.

 

Selon la nouvelle configuration du Parlement du parti, c’est la région de Casablanca-Settat qui sera la plus représentée avec 87 membres, suivie de Fès-Meknès avec 72 membres. La région de Souss-Massa sera représentée par 50 membres et Laâyoune-Sakia El Hamra par 40 membres. De même, affirme le journal, la représentation des organisations parallèles et des alliances sera également revue dans le but de réduire, cette fois, l’emprise de Hamid Chabat.

 

Le quotidien Assabah, qui s’intéresse également au sujet dans son édition du jour, évoque une «entente relative au sein de la maison de l’Istiqlal». Les parties, affirme le journal, restent prudentes et circonspectes. Ainsi, note le quotidien, le clan Ould Errachid affirme ne pas prendre très au sérieux les décisions du comité préparatoire, notamment pour ce qui est de la date du congrès. Il est donc à craindre, rapporte le journal, que le 17e congrès soit encore une fois reporté. 

 

Par ailleurs, note Assabah, le secrétaire général semble de plus en plus isolé. L’un de ses proches, soit Abdelkader El Kihel, qui contrôle les alliances et les organisations parallèles, semble ainsi s'être éloigné de Hamid Chabat pour se rapprocher d’Ould Errachid. Ce changement de camp, affirme le journal, vient après une promesse qui lui a été faite par Nizar Baraka de le soutenir pour succéder à Hamed Taoufiq Hejira au poste du président du Conseil national.

 

Al Ahdath Al Maghribia affirme, pour sa part, que Hamid Chabat a perdu toute influence au sein du Conseil national. Le quotidien en veut pour preuve le retour triomphal de son président, Hamed Taoufiq Hejira, qui reprend ses fonctions à partir de la semaine prochaine. En outre, note le journal, le clan de Hamdi Ould Errachid a balisé le terrain pour la désignation de Nizar Baraka à la tête du parti. 

Vos réactions