Jerada: la recette d’El Othmani pour éteindre le feu de la contestation | www.le360.ma

ع
El Othmani
© Copyright : Dr

Jerada: la recette d’El Othmani pour éteindre le feu de la contestation

Par Amyne Asmlal le 12/02/2018 à 00h30

Kiosque360. Le chef du gouvernement s’est déplacé, samedi, à Oujda, pour annoncer une série de mesures, en réponse aux attentes des manifestants. Il a notamment évoqué des projets à réaliser dans la région.

aA

En dix mesures concrètes, le chef du gouvernement a, à la fois, calmé les manifestations de Jerada et amorcé un réel développement régional dans l’Oriental. Ainsi, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du lundi 12 février, El Othmani a notamment promis la suspension immédiate de tous les permis d’exploitation minière non conformes à la loi. Il a de même annoncé qu’une étude, déjà lancée, relative au secteur minier, avait révélé l’existence d’autres minerais inexploités dans la province de Jerada. Ce qui devrait offrir d’autres perspectives aux mineurs de la ville.

 

La deuxième promesse faite par le chef du gouvernemnt concerne la cession définitive par l’Etat, à leur faveur, des logements occupés par les ouvriers de la société Charbonnages du Maroc (CDM). Le chef du gouvernement a également parlé de la création d’une zone industrielle et d’un programme d’encouragement des jeunes entrepreneurs. L’Etat devrait, en outre, mettre la main à la poche pour régler les dossiers des maladies professionnelles en faveur des employés des Charbonnages du Maroc. Autre promesse: celle de mobiliser 3.000 hectares pour l’exploitation agricole, dont 1.000 ha pour les ayants droit et 2.000 ha en faveur des jeunes.

 

El Othmani s’est également engagé pour des projets à l’échelle de toute la région. Il compte ainsi accélérer la réalisation du projet du port de Nador-Ouest, sa zone franche et son raccordement au réseau autoroutier. Le chef du gouvernement a, de même, évoqué la possibilité de réalisation d’un stade de football dans la région, dans la perspective du Mondial 2026, ainsi qu’une station de dessalement des eaux de mer. Autres mesures décidées par le gouvernement: la baisse du tarif des liaisons aériennes vers les villes de la région et la mobilisation d’une enveloppe de 19,5 milliards de dirhams pour la mise à niveau de toute la région, sur le plan social.    

 

Ainsi, affirme le journal qui cite le chef du gouvernement, l’Exécutif, conscient des revendications de la population de la région de l'Oriental, est animé d'une forte volonté de dynamiser le processus de développement dans la région. Cela dit, note pour sa part le quotidien Al Akhbar dans son numéro de ce lundi 12 février, El Othmani a pourtant évité de se rendre à Jerada pour aller à la rencontre des manifestants. Ces derniers ont d’ailleurs qualifié ses propositions de «promesses en l’air» et maintenu leur programme de protestation.

 

Les mesures annoncées par le chef du gouvernement restent insuffisantes aux yeux des manifestants de cette ville minière, affirme ainsi le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son numéro du jour. Plus que cela, les protestataires veulent aussi une reddition de comptes, poursuit le journal. Cependant, estime le quotidien, les mesures annoncés par El Othmani répondent justement à la plupart, sinon à la totalité, des revendications et des attentes des manifestants de cette ville, descendus dans la rue depuis un peu plus d’un mois et demi.

 

Pour sa part, le quotidien Al Massae, qui évoque également ce thème dans son édition du lundi 12 février, note, au même titre qu’Al Ahdath Al Maghribia, l’absence des ministres du RNI dans la délégation qui a accompagné le chef du gouvernement. La réaction de l’Istiqlal qui a, lui aussi, boycotté cette rencontre à laquelle ont assisté tous les élus de la région, a de même été relevée par les deux quotidiens, qui l'expliquent par une colère contre El Othmani.