La pro-Polisario Leila Aïchi retirée de la liste définitive des candidats Macron | www.le360.ma

العربية

La pro-Polisario Leila Aïchi retirée de la liste définitive des candidats Macron

Par Tarik Qattab le 17/05/2017 à 18h55 (mise à jour le 17/05/2017 à 19h28)

Leila Aïchi
© Copyright : ©DR

Ce mercredi 17 mai a été le jour du grand verdict sur les candidats définitifs investis par La République en marche aux législatives françaises. La pro-Polisario, Leila Aïchi, n’en fait plus partie.

aA

La candidature de Leila Aïchi, investie par La République en marche d’Emmanuel Macron à la 9e circonscription des législatives françaises, réservée aux Français de l’étranger, n’est plus à l’ordre du jour. Son nom ne figure tout simplement plus sur la liste définitive de La République en marche, communiquée sur le site du mouvement ce mercredi 17 mai.

 

 

 

Liste Macron

La liste définitive de La République en marche. Aïchi n'y figure plus.

© Copyright : DR

 

 

 

 

La République en marche présentera ainsi 522 candidatures. Et Leila Aïchi n'en fait pas partie. Bien qu’ayant essayé de battre en retraite et de balayer toute sa sympathie pour le Polisario dans un communiqué publié mardi 16 mai, Leila Aïchi avait peu de chance de convaincre, le Maroc comptant pour le tiers des votants dans la circonscription où elle devait se présenter. «La choisir, c’est aller vers une défaite», avertissait une source proche des milieux politiques français. C’est désormais de l’histoire ancienne. 

 

Sahara: comment la pro-Polisario Leila Aïchi a battu en retraite

 

D'aucuns se souviennent du tollé suscité par son investiture, le passif de l'ex-candidate étant avéré au regard de son soutien au Polisario. Leila Aïchi est allée jusqu'à parler d'accusations infondées dans son communiqué d'hier. «Je soutiens fermement la recherche d'une solution juste, durable et mutuellement agréée, sous l'égide des Nations unies», a-t-elle écrit. Assez pour faire oublier la conférence qu’elle a organisée en 2013 sur les «droits de l’Homme au Sahara», entendez uniquement les provinces du Sud, et à laquelle seule la partie algérienne et le Polisario ont été invités à prendre la parole?, s'interrogeait hier le360. La réponse est désormais connue.

 

Son remplacement semblant peu probable, tout porte à croire que Leila Aïchi s'est retirée d'elle-même. Un choix judicieux.

Les contenus liés

Vos réactions