L'affaire du phosphatier saisi en Afrique du Sud examinée le 18 mai | www.le360.ma

ع
Cherry Blossom bateau phosphate

55.000 tonnes de phosphates marocains étaient transportées par le Cherry Blossom.

© Copyright : M.L. Jacobs. MarineTraffic

L'affaire du phosphatier saisi en Afrique du Sud examinée le 18 mai

Par Younès Tantaoui le 05/05/2017 à 09h44 (mise à jour le 05/05/2017 à 10h14)

La justice sud-africaine devrait examiner le 18 mai courant l'affaire de la saisie du navire transportant plus de 55.000 tonnes de phosphates marocains et qui est toujours bloqué à Port Elisabeth.

aA

L’affaire de la saisie conservatoire en Afrique du Sud du navire transportant du phosphate marocain sera examinée par le tribunal local de Port Elisabeth, le 18 mai courant.

 

C’est ce que rapportent des sources concordantes ce vendredi 5 mai, alors que Cherry Bossom est toujours arraisonné à Port Elisabeth.

 

Pour rappel, suite à une requête du Polisario, un juge sud-africain avait émis une ordonnance et une saisie conservatoire contre ce navire qui transportait depuis le port de Laâyoune quelque 55.000 tonnes de phosphate à destination de la Nouvelle-Zélande.

 

Les dessous de la saisie d’un bateau qui transporte du phosphate marocain

 

Lors de l’examen de cette affaire, le juge devra s’assurer que le transport de cette marchandise s’est fait en conformité avec le droit international, ce qui est le cas selon l’OCP. Cette dernière préparait jeudi son dossier juridique pour défendre son cas et se disait très sereine quant à l’issue de cette affaire qui ressemble à un coup de bluff du Polisario, soutenu par un de ses sponsors qu’est l’Afrique du Sud, pour mieux digérer l’affront subi au Conseil de sécurité des Nations unies vendredi 28 avril.