L'Algérie convoque l'ambassadeur du Maroc | www.le360.ma

ع
Maroc Algerie
© Copyright : DR

L'Algérie convoque l'ambassadeur du Maroc

Par Le360 le 29/01/2014 à 14h36 (mise à jour le 29/01/2014 à 17h20)

Les autorités algériennes ont convoqué, mercredi, l'ambassadeur marocain à Alger. L'Algérie dément avoir refoulé des réfugiés syriens vers le Maroc.

aA

L’ambassadeur du Maroc à Alger, Abdellah Belkeziz, a été convoqué, ce mercredi, par le ministère des Affaires étrangères algérien qui a tenu à "exprimer le mécontentement d’Alger concernant l’affaire des réfugiés syriens refoulés par les gardes-frontière algériens vers le Maroc". L'ambassadeur marocain a été reçu par Noureddine Aouam, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. Cette réaction de la diplomatie algérienne intervient au lendemain de la convocation par le Maroc de l'ambassadeur d'Algérie à Rabat pour lui exprimer sa forte désapprobation du refoulement de 77 réfugiés syriens par l'Algérie vers le territoire marocain.

Dans un communiqué diffusé, ce mercredi, par l'agence de presse officielle algérienne (APS), Alger a fait état d’une "nouvelle provocation politiquement motivée des autorités marocaines, à l’ambassadeur marocain à Alger, lors de sa convocation mercredi au ministère des Affaires étrangères, au sujet de prétendues expulsions par les autorités algériennes de ressortissants syriens vers le territoire marocain". "L'attention du diplomate marocain a été attirée sur le fait que l’Algérie réprouve fortement cette nouvelle provocation politiquement motivée et qu’elle déplore profondément cette tentative supplémentaire et gratuite de crispation d'une relation (...)", est-il ajouté.  Toujours selon la même source, l'Algérie remet en question les chiffres dévoilés, mardi, par le ministère de l'Intérieur marocain, faisant état du réfoulement, pour la seule période allant du 26 au 28 janvier 2014, de 77 ressortissants syriens, dont 18 femmes et 43 enfants. 

Dans un esprit de transparence, le ministre des Affaires étrangères marocain, a convié mercredi, les ambassadeurs des pays membres de l'Union européenne à une réunion pour leur expliquer les tenants et les aboutissants de cette affaire. Lors de cette rencontre, Salahedine Mezouar a présenté des preuves matérielles à propos de l'expulsion des réfugiés syriens par les autorités algériennes.