Le retour à l’heure légale sera-t-il «forcé» par le canal législatif ? | www.le360.ma

ع
Horaire continu Heure GMT
© Copyright : Dr

Le retour à l’heure légale sera-t-il «forcé» par le canal législatif ?

Par Mohamed Younsi le 11/02/2019 à 18h48

Kiosque360. Après les protestations et les polémiques provoquées par le maintien de l’heure GMT+1 par une décision exceptionnelle du gouvernement, un projet de loi, proposé par le PAM, a atterri au Parlement en vue de «forcer», par la voie législative, le retour à l’heure légale. Les détails.

aA

La question du maintien définitif de l’heure GMT+1 au Maroc, sur décision exceptionnelle et improvisée de l’Exécutif, demeure toujours sur le devant de la scène politique et médiatique. En fait, suite aux protestations d'élèves et d'étudiants, aux mouvements de colère de la société civile et aux réactions de politiques et de médias, appelant au retour à l’heure légale, l’institution législative prend aujourd'hui le dossier en main. En effet, le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition de ce mardi 12 février, que le groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) vient de déposer dans ce sens un projet de loi à la Chambre des représentants. Ce projet de loi, précisent les sources du quotidien, demande le retour à l’heure légale GMT, qui pourrait bénéficier du soutien des groupes de la majorité.

 

Le groupe du parti du Tracteur, poursuit le quotidien, compte défendre sa proposition législative en faisant valoir que la mise en application de l’heure GMT+1 provoque des répercussions négatives sur la santé, l’activité et le quotidien de la société, en plus des désagréments pour le déroulement de la scolarité des élèves et des étudiants dans différentes contrées du royaume. Cette proposition du PAM, ajoutent les sources du quotidien, sera débattue par la commission de la législation et de la justice au niveau de la Chambre des représentants pour examen et de approbation, avant de la soumettre à la plénière en vue de son adoption selon le circuit législatif habituel. Par ce projet de loi, révèle le quotidien qui cite des sources parlementaires, le groupe du PAM compte mettre un terme à cette improvisation du gouvernement, en attendant que l’Exécutif présente une étude scientifique approfondie montrant l’impact effectif de cette heure sur le quotidien des citoyennes et des citoyens, loin de la vieille rengaine de l’économie de consommation d'électricité que la réalité ne confirme pas.