L’éducation, une priorité sociale pour le roi Mohammed VI | www.le360.ma

ع
Le roi Mohammed VI
© Copyright : DR

L’éducation, une priorité sociale pour le roi Mohammed VI

Par Mohamed Deychillaoui le 18/09/2018 à 23h38

Kiosque360. Lundi dernier, au palais royal de Rabat, le roi Mohammed VI a présidé une importante cérémonie en présence de la famille du secteur de l’Education nationale. Un événement qui concerne le chantier social par excellence, et que les médias locaux ont largement commenté. Tour d’horizon.

aA

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a présenté au roi Mohammed VI, lundi dernier au palais royal de Rabat, un rapport sur le bilan d'étape et le programme exécutif dans le domaine du soutien à la scolarité et de la mise en œuvre de la réforme de l'éducation et de la formation.

 

Selon le quotidien Al Akhbar de ce mercredi 19 septembre, Amzazi a aussi présenté au roi les grandes lignes du nouveau plan que le ministère de l’Education compte mettre en œuvre, en application des directives royales contenues dans le dernier discours du trône. Ce plan s’inscrit également dans la ligne de la Vision stratégique 2015-2030 de la réforme de l’éducation, qui vise à faire émerger «une école de l’équité, de la qualité et de la promotion» en vue de garantir un droit humain primordial, celui du droit de tous à l’éducation.

 

Dans le domaine de la formation, garante de l’emploi, Amzazi a dévoilé que son département travaillait à mettre sur pied une nouvelle génération de centres de formation professionnelle au profit des jeunes, tout en tenant de la nécessaire adéquation entre formation et demande du marché de l’emploi, dans les différents secteurs économiques.

 

Al Akhbar ajoute que Youssef El Bakkali, président de la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales, l’éducation et la formation, a présenté à son tour un aperçu des différents chantiers et programmes sociaux que la Fondation a mis en œuvre au profit de ses 400.000 adhérents.

 

De son côté, le quotidien Assabah, sous le titre «Le roi soutient la réforme de l’éducation», liste les grandes lignes de la nouvelle vision en la matière. Qu’il s’agisse de la généralisation de l’enseignement préscolaire, du renforcement du programme Tayssir contre la déperdition scolaire, du recrutement de 20.000 nouveaux enseignants, de l’édification de nouvelles cités universitaires, du transport ou de la restauration au profit de quelque 1.443.000 élèves: la réforme de l’éducation a ratissé large.

 

«Le roi et l’éducation: un engagement humain», titre pour sa part Al Ahdath Al Maghribia qui, dans son édition de ce 19 septembre, rappelle que Mohammed VI, dans ses deux derniers discours, a fait de la question sociale une priorité centrale de l’Etat. Ce qui dénote sa préoccupation quant à l’état dans lequel se trouve le secteur de l’éducation au Maroc, dont les résultats déteignent sur la famille, l’économie, voire le pays tout entier. Optimiste, le journal s'attarde sur l'image du roi entouré des cadres, dont les architectes de la future vision de l’éducation, et des écoliers auxquels cette stratégie est dédiée et qui sont les garants de l’avenir du Maroc.