Les pensions des parlementaires divisent la majorité | www.le360.ma

ع
Habib el Malki
© Copyright : Lemag.ma

Les pensions des parlementaires divisent la majorité

Par Fayza Senhaji le 17/10/2017 à 22h48

Kiosque360. El Habib El Malki fait appel à l’arbitrage royal dans le dossier de la retraite des parlementaires. Le régime de retraite, en faillite, nécessite des fonds supplémentaires que le chef du gouvernement refuse de débloquer.

aA

Une crise de plus que la majorité devra gérer. Cette fois-ci, c'est la retraite des parlementaires qui vient diviser le PJD et l’USFP. Al Massae indique en effet, dans son édition du mercredi 18 octobre, que les deux partis ont de nouveau déterré la hache de guerre, suite à un article signé par l’USFPiste Younes Moujahid qui est venu jeter de l’huile sur le feu et créer la discorde entre El Habib El Malki et le groupe parlementaire du PJD, favorable à la suppression de la retraite des députés.

 

Des sources citées par le journal rapportent que Driss Lachgar a alors réagi en appelant directement El Othmani pour dénoncer la position de son groupe parlementaire, l'accusant de vouloir torpiller la cohésion gouvernementale. 

 

Le quotidien Al Akhbar, qui se penche aussi sur cette polémique, ajoute qu'El Habib El Malki a déclaré, lors d’une réunion tenue lundi dernier, que son bureau avait envoyé une correspondance au cabinet royal pour solliciter son intervention et sauver le régime des retraites des parlementaires de la faillite. Un ultime recours après le refus d’El Othmani de mobiliser des fonds exceptionnels pour combler le déficit du régime.

 

Selon Al Akhbar, tous les groupes parlementaires auraient exprimé leur souhait de sauver ce régime et de trouver des financements extérieurs à l’institution parlementaire. Pour sa part, Idriss El Azami, le président du groupe parlementaire du PJD et ex-ministre du Budget, a annoncé le gel de la proposition de loi émise par Abdellatif Berrouhou pour annuler la retraite des parlementaires, le temps que le cabinet royal réponde à la lettre d’El Malki. 

Vos réactions