L’ex-mari de Soumia Benkhaldoun balance tout aux dirigeants du MUR | www.le360.ma

ع
Choubani-benkhaldoune
© Copyright : DR

L’ex-mari de Soumia Benkhaldoun balance tout aux dirigeants du MUR

Par Fatima Moho (Twitter) le 08/05/2015 à 06h56 (mise à jour le 08/05/2015 à 08h57)

Kiosque360. Le projet de mariage de la ministre Soumia Benkhaldoun avec son collègue El Habib Choubani continue de susciter des remous, même dans les rangs du MUR dont les leaders ne sont plus solidaires du couple.

aA

Alors qu'il avaient reporté le projet de leur union, le mariage de Soumia Benkhaldoun et El Habib Choubani provoque toujours des vagues. Cette fois, selon Assabah de ce vendredi 8 mai, l’onde de choc a atteint le Mouvement unicité et réforme (MUR), base arrière du PJD. Des dirigeants de ce mouvement, affirme le journal qui cite des sources internes bien informées, ont rendu visite à l’ex-mari de la ministre déléguée à l’Enseignement supérieur. Ce dernier, membre du MUR tout comme sa désormais ex-femme, s’est plaint du préjudice moral que lui ont causées les amourettes du duo Benkhaldoun-Choubani et la légèreté avec laquelle les deux tourtereaux s’étaient comportés.

 

Ma vérité à moi!

Selon Assabah, l’ex-mari de Soumia Benkhaldoun a révélé aux leaders du MUR au cours de leur visite, des aspects méconnus de l'affaire. Et ses visiteurs seraient restés bouche-bée en écoutant son récit, ce qui a poussé, affirme Assabah, Ahmed Raïssouni à revoir sa position initiale. L’ancien président du MUR aurait retiré sa bénédiction au projet de mariage du couple ministériel PJD.

 

Pour rappel, le célèbre alem s’était violemment attaqué aux pourfendeurs de l’idylle entre les deux ministres islamistes allant jusqu’à les accuser de vouloir transposer au Maroc des concepts importés d’ailleurs, de France et d’Espagne notamment, deux ex-puissances colonisatrices. Avec le changement de cap du MUR, le mouvement de prédication pro-PJD rejoint une antérieure et initiale position exprimée par Hamid Chabat. Lors d’un meeting partisan à Errachidia, le secrétaire général de l’istiqlal avait accusé El Habib Choubani de ruiner des ménages et de disloquer des familles. D’ailleurs, le maire PI de Fès a été le premier à révéler au grand jour l’existence, en fournissant force détails et indications, d’un projet de mariage de deux membres du gouvernement Benkirane.  

Contenus liés.