Maroc-Madagascar: les liens sont très forts depuis l'exil de feu Mohammed V | www.le360.ma

ع
Roi et Madagascar

Le Maroc et Madagascar salue l'excellence de leurs liens d'amitié. 

© Copyright : DR (photo d'archives)

Maroc-Madagascar: les liens sont très forts depuis l'exil de feu Mohammed V

Par Le360 (avec MAP) le 12/12/2016 à 19h28

Dans une interview accordée à l'hebdomadaire Jeune Afrique, le Président malgache Hery Rajaonarimampianina a confié que les liens entre son pays et le Maroc étaient très forts depuis l'exil de Feu SM Mohammed V.

aA

"Nos liens sont très forts depuis l'exil de Mohammed V, dans les années 50. Et c'est en s'appuyant sur ces liens forts que nous voulons construire un avenir commun, autour d'intérêts économiques partagés, a indiqué le chef de l'Etat malgache dans une interview publiée dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Jeune Afrique.

 

Il a également affirmé que le partenariat privilégié entre le Maroc et Madagascar s'inscrit dans une logique Sud-Sud qui offre à tous de formidables opportunités et favorise les dynamiques de développement.

 

Le roi Mohammed VI avait effectué, le 19 novembre dernier, une visite officielle à Madagascar. 

 

"Il s'agit de la première visite de sa majesté le roi à Madagascar, qui porte une forte charge symbolique", avait déclaré le chef de l'Etat malgache à la presse à l’issue de la cérémonie de signature de plusieurs accords de coopération bilatérale.

 

Il avait également indiqué que cette visite était de nature à raffermir les relations d’amitié existant entre les deux pays et les deux peuples, exprimant ses remerciements au souverain.

 

Lors de cette visite officielle, le Maroc et Madagascar ont signé 22 conventions et accords de coopération bilatérale.

 

S’inscrivant en droite ligne de l’orientation royale tendant à renforcer le partenariat Sud-Sud, ces conventions concernent divers secteurs d’activité et visent le renforcement du partenariat entre les patronats des deux pays, ainsi que le cadre juridique régissant la coopération bilatérale.

Vos réactions