Migration. Mineurs marocains non-accompagnés: concertations entre le Maroc et l'Espagne | www.le360.ma

ع
Mineurs Marocains en Europe

Photo d'illustration.

© Copyright : DR

Migration. Mineurs marocains non-accompagnés: concertations entre le Maroc et l'Espagne

Par Youssef Bellarbi le 14/03/2019 à 18h06 (mise à jour le 14/03/2019 à 18h19)

Des responsables marocains de haut rang se sont rendus à Madrid pour en savoir plus sur la situation des centaines de mineurs marocains non-accompagnés se trouvant dans la capitale espagnole.

aA

L'ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, et le wali, directeur de l'immigration et de la surveillance des frontières au ministère de l'Intérieur, Khalid Zerouali, ont tenu, le 26 février dernier à Madrid, une réunion avec des représentants du ministère espagnol de l'Intérieur et de la communauté autonome de Madrid, durant laquelle ils ont demandé des informations sur la situation des centaines de mineurs marocains non-accompagnés se trouvant dans la capitale espagnole, indique jeudi le journal espagnol El Pais.

 

Cette réunion, qui s'est déroulée en présence notamment du consul général du Maroc à Madrid et de la directrice générale des relations internationales au ministère espagnol de l'Intérieur, est la première étape vers la création d'un groupe de travail que le département espagnol veut élargir aux autres régions espagnoles, précise le journal.

Sebta: le parti extrémiste Vox demande l’extradition des mineurs marocains

 

"Il s'agit d'un premier contact du genre et il a été convenu de créer un mécanisme de travail pour assurer le suivi" de la situation des mineurs marocains non-accompagnés en Espagne, a indiqué un porte-parole du gouvernement régional de Madrid à l'issue de la réunion, rapporte la publication.

 

Et d'ajouter que "le ministère espagnol de l'Intérieur travaille avec le Maroc pour le rapatriement des mineurs marocains non-accompagnés, qui n'ont pas pu s'adapter à la vie en Espagne", fait savoir El Pais, citant une source du ministère espagnol.

 

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait affirmé en novembre dernier son engagement à travailler avec les pays d'origine pour d'"éventuels rapatriements" des migrants, et ce conformément à un accord sur ce sujet signé en 2012 entre le Maroc et l'Espagne, rappelle le journal.

 

Le critère retenu par le ministère dans le traitement de ce sujet est le "bien être des mineurs", explique la même source à El Pais, relevant que chaque cas va être analysé individuellement et examiné par le ministère public.

En perdition et insaisissables: qui sont les mineurs marocains qui errent dans Paris?

 

Les gouvernements du Maroc et de l'Espagne ont affirmé leur volonté d'établir des contacts avec d'autres régions espagnoles qui ont accueilli des mineurs marocains, en particulier l'Andalousie et la Catalogne, poursuit la source gouvernementale.

 

Entre juin et décembre 2018, environ 1.000 mineurs non-accompagnés de différentes nationalités sont arrivés à Madrid. Depuis janvier 2019, le nombre de mineurs s'est établi à 652, dont la majorité sont des Marocains, révèle le quotidien.

 

"La plupart de ces mineurs arrivés dans la région de Madrid sont entassés depuis des mois dans le Centre pour mineurs de Hortaleza, une installation qui accueille actuellement près de 300 migrants alors que sa capacité ne dépasse pas les 35", fait savoir la même source.