Mouvement populaire: Hassad, favori pour succéder à Laenser | www.le360.ma

ع
Hassad

Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur

© Copyright : DR

Mouvement populaire: Hassad, favori pour succéder à Laenser

Par Mohamed Younsi le 11/09/2017 à 20h04 (mise à jour le 11/09/2017 à 20h53)

Kiosque 360. Les leaders du Mouvement populaire (MP) semblent être entrés dans une course contre la montre, non pas même pour la succession à l’actuel secrétaire général du parti, Mohand Laenser, mais surtout pour assurer leur siège au sein du prochain bureau politique.

aA

Le processus de renouvellement des instances dirigeantes du Mouvement populaire (MP) et les préparatifs pour la tenue du congrès national ordinaire du parti ont déjà démarré. Ce processus sera sanctionné par l’élection d’un successeur à Mohand Laenser à la tête du parti, durant l’été de l’année prochaine.

 

Cependant, le sort de la succession semble déjà scellé. En effet, c’est l’actuel ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad, qui devrait prendre les commandes de l’Epi. Il est seul dans cette course, depuis qu’il avait rejoint les rangs du parti en tant que ministre au sein de l’actuelle coalition gouvernementale. Ainsi, le plafond des ambitions politiques des autres leaders du Mouvement populaire ne dépassera pas la barre du bureau politique. Et, pour s'assurer un siège au sein de cette instance exécutive du parti dans sa future configuration, chacun cherche à se positionner pour séduire le fort probable futur secrétaire général, les futurs congressistes et les instances parallèles, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce mardi 12 septembre.

 

En effet, le quotidien arabophone fait remarquer que Mohand Laenser, «l’actuel secrétaire général du parti, Essaïd Ameskane, le doyen des Harakis, Halima Assali, la femme de fer et responsable de l’appareil organisationnel du parti, Mohamed Ouzzine, qui était favori pour succéder à Laenser, Mohamed Fadili, président du conseil national du parti et Mohamed Moubdiî, président du groupe parlementaire du parti, ont déjà formé un bureau politique sur mesure pour mettre en œuvre la feuille de route tracée par Mohamed Hassad». Et de préciser que tous les ministres du parti, hormis Mohamed Laârej, qui se trouve à la Mecque, étaient présents lors de la dernière réunion du bureau politique, consacrée à la problématique des coordonnateurs régionaux et provinciaux et à la préparation de l'élection des futurs congressistes.

 

De même, il a été décidé de tenir le congrès de la femme harakie le 10 mars prochain, tandis que celui de la jeunesse du parti aura lieu en avril 2018, pour baliser la voie au congrès national ordinaire prévu durant l’été prochain. 

Vos réactions