PAM: candidat sérieux à la succession d’El Omari, Benchemass dévoile sa «feuille de route» | www.le360.ma

ع
Hakim Benchamass

Hakim Benchemass, secrétaire général du PAM.

© Copyright : DR

PAM: candidat sérieux à la succession d’El Omari, Benchemass dévoile sa «feuille de route»

Par Mohamed Chakir Alaoui le 26/05/2018 à 19h25 (mise à jour le 27/05/2018 à 10h07)

A quelques heures de l'élection, ce samedi 26 mai, du nouveau secrétaire général du PAM, Hakim Benchemass, grand favori pour succéder à Ilyas El Omary, vient de publier les principaux axes de sa «feuille de route».

aA

Ce projet sera consolidé pour faire face «aux dangers de l'islam politique et les orientations populistes», a-t-il écrit en tête de cette feuille de route, dont le360 détient une copie.

 

Benchemass, dont la candidature a reçu l'adhésion d'une grande partie du Conseil national, se dit par ailleurs préoccupé par la passivité des partis politiques et des partenaires sociaux face aux problèmes nouveaux et les crises répétées dont souffre la société.

 

PAM: El Omari balise le terrain pour Benchemass

 

«Il faut renforcer l'intermédiation politique pour permettre aux partis politiques et aux syndicats de jouer leur rôle», estime Hakim Benchemass, actuel président de la Chambre des conseillers. Il doit présenter ce samedi soir cette feuille de route lors du Conseil national extraordinaire du parti du Tracteur.

 

«La contribution des partis politiques et syndicaux dans l'intermédiation est assez limitée pour le moment», a écrit le candidat en citant les obstacles se dressant devant l'édification des chantiers de base de l'Etat comme le nouveau modèle de développement, la dynamisation de la régionalisation avancée, les acquis de la constitution de 2011, la politique intégrée au profit de la jeunesse, la réforme de l'école publique».

 

Hakim Benchemass va plus loin en évoquant l'apparition de nouvelles menaces contre le projet socio-démocratique dont les bases de sa construction ont vu le jour en 1999. 

 

Vidéo. Benchemass favori à la tête du PAM: le clan des Rifains truste le Tracteur

 

«Ces menaces, selon Benchemass, visent les acquis en matière d'égalité des sexes, de justice de transition et de promotion des couches précaires». Pour lui, «les forces hostiles au projet démocratique moderniste continuent à exploiter la précarité et les disparités économiques dans lesquelles se trouvent les catégories sociales en particulier la jeunesse».

 

Ces disparités, a-t-il estimé, sont «le fruit du néo-libéralisme caractérisé par la faiblesse du système de protection sociale par l'Etat». Le dirigeant du PAM s'est arrêté longuement sur des projets tendant à restructurer le parti et à dynamiser ses actions. Cependant, il a accordé une grande place au «projet socio-démocratique moderniste».

 

Benchemass a déjà donné le ton sur son intention d’être un farouche adversaire contre ce qu'il a appelé «l'islam politique et le populisme».