Parlement européen. Comment des députés bafouent la liberté d'expression | www.le360.ma

ع
Parlement européen
© Copyright : DR

Parlement européen. Comment des députés bafouent la liberté d'expression

Par Ziad Alami le 11/10/2017 à 18h11 (mise à jour le 11/10/2017 à 18h22)

L'eurodéputée gaucho, Marie-Christine Vergiat, a une façon unique et inique de voir la liberté d'expression. Lors d'une rencontre, organisée lundi 9 octobre au Parlement européen, elle s'est permise d'expulser l'universitaire Charles Saint-Prot venu dénoncer sa propagande anti-marocaine.

aA

«Le Parlement européen ne peut pas cautionner cette réunion de propagande organisée par une activiste et il ne partage pas les positions extrémistes de Mme Vergiat», a déclaré le politologue Charles Saint-Prot, venu assister à une rencontre organisée lundi 9 octobre dans une petite salle du Parlement européen, autour de "la situation dans le Rif".

 

Quand le Parlement européen est instrumentalisé à des fins occultes

 

Lors de cette rencontre, initiée par une eurodéputée gauchiste, Marie-Christine Vergiat pour ne pas la nommer, Charles Saint-Prot a dénoncé la présence dans la salle de sympathisants du Polisario et un acte de propagande anti-marocaine. Ce qui n'a pas été du goût de l'eurodéputée gaucho, qui a usé et abusé de son pouvoir de modératrice de ladite rencontre pour expulser le politologue français (voir vidéo ci-dessous).

 

 

«Il ne faut surtout pas penser que le Parlement européen est impliqué dans cette mascarade. Il s’agit d’une parlementaire marginale qui a réuni dans une salle presque clandestine des Algériens, des sympathisants du Polisario et des militants du même acabit pour porter atteinte au Maroc», a tenu à nuancer M. Saint-Prot, relevant que les usages du Parlement européen ne prévoient pas «ce genre de réunion partiale organisée en catimini et où l’opinion contradictoire n’est pas la bienvenue».

Vos réactions