Parlement: le cumul des salaires et indemnités provoque un tollé | www.le360.ma

ع
Parlement
© Copyright : Dr

Parlement: le cumul des salaires et indemnités provoque un tollé

Par Moncef El Fassi le 13/11/2017 à 19h55

Kiosque360. L'USFP prépare une proposition de loi pour mettre fin au cumul des salaires et indemnités par les parlementaires. Une fois adoptée, une telle législation portera d'abord atteinte aux élus du PJD. Les détails.

aA

Le Parlement est secoué par une nouvelle polémique sur les salaires et indemnités perçus par les députés. Selon Assabah, dans son édition de ce mardi 14 novembre, l'USFP préparerait actuellement une proposition de loi pour mettre fin au cumul des salaires des élus. Des salaires qui, additionnés, dépassent dans certains cas ce que perçoit le chef du gouvernement.

 

Assabah explique que certains élus, dans les deux Chambres du Parlement, cumulent leurs indemnités de parlementaires avec celles de membre du bureau de l'une des deux Chambres, de vice-président, de président d'une commission parlementaire permanente, de membre d'un groupe de travail, ou encore de membre (au nom du Parlement) d'un organe consultatif comme le Conseil supérieur de l'Education. Et c'est ce que Assabah qualifie de "rente des salaires cumulés".

 

Si les parlementaires adoptent une telle législation, le PJD sera alors le plus grand perdant, sachant qu'il dispose du plus grand groupe d'élus, ce qui l'habilite à être fortement représenté au sein de toutes les instances de décision de l'appareil législatif.

 

La publication rappelle que cette polémique est née au moment des débats autour du projet de Loi des Finances 2018 (PLF 2018) et de la nécessité de réduire le train de vie de l'Etat.

Le journal avance qu'il pourrait ainsi être question d'une batterie de mesures d'austérité portant sur les dépenses de fonctionnement des ministères et des services publics. De conséquentes économies devraient être faites sur les dépenses de l'Administration en matière de carburant, d'eau et d'électricité, ainsi que sur les budgets alloués aux communications téléphoniques. Du coup, ajoute Assabah, le Parlement devra donner l'exemple en mettant fin au cumul des salaires et indemnités diverses octroyés aux élus. 

Vos réactions