Parlement: voici pourquoi El Othmani convoque une session extraordinaire | www.le360.ma

ع
El Othmani recevant des chefs de groupes parlementaires ce mardi

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani recevant des chefs de groupes parlementaires ce mardi 6 mars.

© Copyright : DR

Parlement: voici pourquoi El Othmani convoque une session extraordinaire

Par Mohamed Chakir Alaoui le 06/03/2018 à 22h55 (mise à jour le 06/03/2018 à 23h08)

Le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a décidé de convoquer durant ce mois de mars une session extraordinaire au Parlement, afin d'adopter des projets de lois relatifs au code du commerce et de l'amélioration du climat d'affaires ainsi qu'à la formation continue. Détails.

aA

Les deux chambres du Parlement seront réunies durant ce mois de mars en session extraordinaire. C’est la décision que vient de prendre le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani. La date de cette session extraordinaire n'a pas été précisée officiellement. Mais selon une source gouvernementale, le chef du gouvernement signera prochainement un décret convoquant vers le 20 mars la session extraordinaire du Parlement.

 

Outre les deux textes de loi, l'instance doit aussi examiner et adopter plusieurs propositions de lois au sujet desquelles le gouvernement a déjà donné un avis favorable. "Ces textes de lois qui ont une valeur ajoutée importante et sont prioritaires, doivent être adoptés dans le contexte actuel" afin d'assurer une compétitivité améliorée de l'économie nationale et de raffermir les compétences de l'élément humain", selon un communiqué officiel.

 

A noter que Saâd-Eddine El Othmani a fait part de sa décision de convoquer en session extraordinaire le Parlement lors d'une audience qu'il a accordée ce mardi après-midi à quelques chefs de groupes parlementaires des deux chambres (PAM, Istiqlal, CGEM, CDT, UNMT).

 

Pour rappel, l'article 66 de la constitution dispose que "le Parlement peut être réuni en session extraordinaire, soit par décret, soit à la demande du tiers des membres de la Chambre des Représentants ou de la majorité de ceux de la Chambre des Conseillers". "Les sessions extraordinaires du Parlement se tiennent sur la base d’un ordre du jour déterminé. Lorsque ce dernier est épuisé, la session est close par décret", conclut cette disposition.