Pérou: quand "l'ambassadrice de la RASD" se contredit elle-même! | www.le360.ma

ع
RASD

Khadijetou Mokhtar est accusée par les autorités péruviennes d'avoir usurpé le "statut d'ambassadeur".

© Copyright : Le360 : Adil Gadrouz

Pérou: quand "l'ambassadrice de la RASD" se contredit elle-même!

Par M'Hamed Hamrouch le 12/09/2017 à 13h25 (mise à jour le 12/09/2017 à 13h47)

Aussitôt après son interpellation à Lima, sur ordre de l'instance péruvienne chargée de l'immigration, la dénommée Khadijetou Mokhtar s'est empressée de rédiger une "lettre de sollicitude" dans laquelle elle se présente en tant que "citoyenne espagnole" et non comme "ambassadrice de la RASD"!

aA

Après s'être présentée à la police péruvienne en tant qu'"ambassadrice de la RASD", samedi 9 septembre à l'aéroport Jorge Chavez où elle a été arrêtée pour "usurpation de statut de diplomate", la dénommée Khadijetou Mokhtar a rapidement changé d'avis en faisant plutôt valoir sa nationalité espagnole. C'est ce qui ressort de la "lettre de sollicitude" que cette fausse "diplomate" s'est empressée de rédiger à l'intention de l'instance péruvienne chargée de l'immigration à l'origine de la décision de son expulsion. Dans cette lettre de sollicitude, dont la teneur a été dévoilée à le360 par une source diplomatique basée à Lima, l'intéressée s'est présentée en effet en tant que "citoyenne espagnole détentrice du passeport portant le matricule AAJ306249".


Sahara: le Pérou expulse une représentante du Polisario vers l'Espagne



Prise en flagrant délit d'"usurpation de statut de diplomate", l'intéressée s'est vite dédite en invoquant plutôt sa nationalité espagnole.



Voici pourquoi l'"ambassadrice de la RASD" a été arrêtée au Pérou



Une volteface relevée, outre la "lettre de sollicitude" adressée à l'instance péruvienne chargée de l'immigration, dans la plainte déposée en son nom par l'avocat mandaté par le Polisario dans la tentative de contester la décision de son expulsion hors du territoire péruvien. Dans ladite plainte, l'intéressée s'est dénié tout "statut de diplomate" et s'est présentée en tant que "touriste espagnole"!



Comment la décision péruvienne bat en brèche cette imposture nommée «ambassadeurs de la RASD»



Des représentants des services consulaires espagnols se sont d'ailleurs rendus sur le lieu de détention de la dénommée Khadijetou Mokhtar, à l'aéroport Jorge Chavez, pour vérifier ses allégations, mais elle a nié avoir fait valoir un quelconque "statut de diplomate", dévoile à le360 une source diplomatique. "Le recours de l'intéressée à la protection consulaire espagnole confirme le fait qu'elle ne bénéficie d'aucune immunité diplomatique qui, le cas échéant, lui aurait évité d'être arrêtée", explique notre source.



Pour rappel, la police aux frontières péruvienne (PAF) a procédé à l'arrestation de la dénommée Khadijetou Mokhtar, samedi 9 septembre, à l'aéroport Jorge Chavez, à Lima. Depuis, la fausse "diplomate" est en état d'arrestation, dans l'attente de son expulsion définitive sur ordre de la justice péruvienne. L'intéressée figure désormais sur la liste des personnes interdites d'accès au territoire national péruvien, pour avoir menti sur sa fonction puisqu'elle est dépourvue de toute accréditation de la part des autorités de Lima. D'autant que le Pérou ne reconnaît pas la "RASD", et ce depuis 1996! Autre grief à mettre au passif de cette pseudo-"diplomate", et il n'est pas des moindres: elle s'est permis de se livrer à des activités de propagande pro-séparatiste en contradiction avec la loi sur l'immigration en vigueur dans le pays d'accueil en s'ingérant dans les affaires intérieures d'un pays souverain, en l'occurrence la République du Pérou.

Vos réactions