Photo. Guerguerat: le Polisario engage une nouvelle épreuve de "farce"! | www.le360.ma

ع
guer poli
© Copyright : DR

Photo. Guerguerat: le Polisario engage une nouvelle épreuve de "farce"!

Par M'Hamed Hamrouch le 05/01/2018 à 16h15 (mise à jour le 05/01/2018 à 16h34)

Pas moins de huit éléments de la soi-disant "police civile" du Polisario se sont introduits à Guerguerat vendredi 5 janvier à bord de deux pick-up, relançant la crise autour de cette région tampon vitale au trafic routier entre le Maroc et sa profondeur subsaharienne.

aA

Première photo parvenue à le360 de Guerguerat, où huit éléments en treillis appartenant à la soi-disant "police civile" du Polisario ont fait incursion vendredi 5 janvier. Il s'agit de la deuxième incursion perpétrée en moins d'une semaine par le front séparatiste, en violation de l'accord de cessez-le-feu signé le 6 novembre 1991, après 16 ans de conflit armé. Mercredi 3 janvier, des éléments armés de ce front (de la honte!) s'étaient introduits en effet dans cette zone censée être démilitarisée en vertu de l'accord militaire conclu début 90 sous l'égide des Nations unies, interceptant un véhicule à bord duquel se trouvaient des Marocains qui voulaient se rendre en Mauritanie, via la ville de Dakhla. Ce n'est qu'après les protestations du Maroc que des éléments de la Minurso se sont rendus sur les lieux pour amener les intrus polisariens à quitter la seule voie terrestre reliant le sud marocain au nord de la Mauritanie.

 

Le Polisario défie la Minurso et maintient sa présence à Guerguerat

 

Cette nouvelle incrusion démontre, à qui veut bien voir, que le front n'est pas près de renoncer à ces pratiques de gangstérisme, défiant ainsi le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU, Antonio Guterres, qui avait précisé, en février 2019, que "le trafic routier ne doit pas être entravé" dans la région de Guerguerat, pas plus que les autres localités tampon que le Polisario considère, du haut de ses affabulations, comme étant des "zones libérées"!!

 

Pour rappel, cette nouvelle gesticulation du Polisario, galvanisé par Alger, intervient trois jours avant le passage le 8 janvier du rallye Monaco-Dakar vers la Mauritanie, via le sud marocain. L'agissement actuel du front participe soulève moult interrogations sur son timing, et sur sa finalité.

 

Une chose est pourtant sûre: le Polisario, confronté à la pire crise interne de son histoire, autant que son mentor algérien, a grillé toutes ses cartes au point d'être complètement isolé sur la scène internationale. Le retour en force du Maroc au sein de l'Union africaine, le 30 novembre, lui a retiré toute capacité de nuisance à telle enseigne que le FP joue sa survie en brandissant la carte de l'escalade "militraire". Suicidaire!

 

 

 

Guer Po
© Copyright : DR