Plan d'accélération industrielle: les inspecteurs des finances mènent l'enquête | www.le360.ma

ع
Industrie
© Copyright : DR

Plan d'accélération industrielle: les inspecteurs des finances mènent l'enquête

Par Fayza Senhaji le 06/12/2018 à 21h05

Kiosque360. Les Inspecteurs des finances s’intéressent de près aux marchés conclus dans le cadre du déploiement du Plan d’accélération industrielle. Une enquête qui laisse présager un prochain «séisme politique» propre au secteur de l’industrie.

aA

Le secteur de l’Industrie devrait bientôt connaître son propre «séisme politique», croit savoir Assabah qui, citant ses sources dans son numéro du vendredi 7 décembre, rapporte que l’Inspection générale des finances enquête actuellement sur de «graves» dysfonctionnements qui ont entravé la réalisation de projets pourtant stratégiques et pour lesquels des dizaines de millions de dirhams, voire beaucoup plus, ont été mobilisés par l’Etat.

 

Le journal explique que les inspecteurs des finances s’intéressent de près aux marchés conclus par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, particulièrement ceux touchant à des prestations de consulting, d’assistance technique et aux études. Pour ces dernières, l’accent est mis sur le sort des études lancées dans le cadre des plans sectoriels et réalisées par des entreprises privées pour le compte du ministère.

 

Assabah ajoute qu’en marge de cette enquête, plusieurs enveloppes budgétisées pour financer des marchés publics lancés dans le cadre du plan d’accélération industrielle ont été gelées, en attendant les résultats d’un audit global sur l’ensemble des marchés de ce département. La même source souligne que les enquêteurs souhaitent s’assurer du respect des dispositions réglementaires dans la conclusion des marchés en question, des données indiquant que certaines études et prestations d’accompagnement n’étaient en fait pas justifiées, tandis que d’autres souffrent d’anomalies.

 

La publication révèle, par ailleurs, que l’enquête s’étend également aux programmes régionaux de la stratégie, notamment à ces projets pour lesquels le ministère avait conclu des accords de partenariat avec des investisseurs et des institutions publiques. Et si l’on se fie à la même source, les résultats préliminaires démontrent déjà des dysfonctionnements concernant les délais d’exécution des projets et des flous concernant les conditions dans lesquelles des marchés ont été conclus.

 

Par ailleurs, la mission d’inspection s’intéresse actuellement à une étude relative au volet de l’emploi dans le plan d’accélération industrielle, étude dont les résultats ont été présentés récemment par le ministre de l’Industrie en Conseil de gouvernement pour démontrer que la stratégie de son département avait dépassé ses objectifs. Pourtant, des statistiques publiées par la suite par le Haut commissariat au plan ont présenté des données contradictoires.