Position du Koweït sur le Sahara: comment l’APS tente d’induire en erreur l’opinion publique | www.le360.ma

ع
APS

Agence de presse algérienne.

© Copyright : DR

Position du Koweït sur le Sahara: comment l’APS tente d’induire en erreur l’opinion publique

Par M'Hamed Hamrouch le 29/04/2018 à 20h26 (mise à jour le 29/04/2018 à 20h37)

Malgré la clarification apportée par le Koweït, dimanche, via son MAE, concernant son soutien sans équivoque à la souveraineté du Maroc sur son Sahara, l’agence de presse algérienne tente misérablement de créer un amalgame autour de cette position. Décryptage.

aA

L'agence de presse algérienne a-t-elle lu la déclaration du ministère koweïtien des Affaires étrangères? Dans cette déclaration, relayée ce dimanche 29 avril par l'agence de presse koweïtienne "Kuna", une source officielle au MAE koweïtien précise sans équivoque que "la position de l'Etat du Koweït demeure inchangée" et que "le Sahara du Maroc est le terme adopté dans le cadre du discours de la politique étrangère du Koweït".

 

"Le Koweït a réaffirmé sa position de principe et de fermeté sur l'intégrité territoriale du Maroc et l'importance de résoudre le conflit du Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté du Royaume", a encore affirmé aujourd'hui le MAE koweïtien.

 

Sahara: quand le Koweït défend "le peuple du Sahara occidental"

 

La déclaration du Koweït, membre non-permanent du Conseil de sécurité, ne prête ainsi pas à équivoque, tant elle est claire et nette. Pourtant, l'agence de presse algérienne, APS, ne veut rien entendre et tente misérablement d'instrumentaliser la déclaration d'un représentant de la mission du Koweït à l'ONU, à l'issue du vote de la résolution 2414, vendredi soir dernier, par le Conseil de sécurité, quand il a affirmé que son pays soutenait "les efforts de l'Envoyé personnel du SG de l'ONU, pour trouver une solution équitable et mutuellement acceptable au conflit, qui garantisse le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination".

 

Sahara: le MAE koweïtien "corrige" la déclaration de son ambassadeur à l'ONU

 

Une déclaration non assumée, puisqu'elle a été corrigée aujourd'hui par le ministère koweïtien des Affaires étrangères, qui a été on ne peut plus clair pour réaffirmer "la position de principe et de fermeté de l'Etat du Koweït sur l'intégrité territoriale du Maroc et l'importance de résoudre le conflit du Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté du Royaume".

 

Malgré cette précision, relayée ce dimanche matin par l'agence "Kuna", l'APS s'est fendue d'une dépêche fleuve, aujourd'hui même, précisément à 17H53, sous ce titre on ne peut plus sournois: "Sahara Occidental: position claire de la communauté internationale sur le règlement du conflit au Sahara Occidental". Dans cette dépêche, l'APS, porte-voix d'un régime algérien en débandade, ignore la précision officielle du MAE koweïtien et tente d'induire en erreur l'opinion publique en braquant ses projecteurs grossissants sur un certain Badr Abdellah Al-Munaiekch, qui s'est avéré être ni plus ni moins que le "délégué du représentant de l'Etat du Koweït à l'ONU"! Il ne s'agit donc même pas de l'ambassadeur représentant permanent du Koweït à l'ONU, Mansour Laâtaïbi.

 

Pourquoi l'APS continue-t-elle donc de braquer ses verres déformants sur la sortie d'un certain Badr Abdellah Al-Munaiekh, alors que ce dernier a été recadré par le ministère koweïtien des Affaires étrangères, via la clarification sans équivoque apportée ce dimanche?

 

Venant de l'agence d'un régime rompu à l'intox et à la défomation des faits, cela ne devrait pas étonner. Une chose est pourtant sûre: Alger, pointée par la résolution 2414 en tant que protagoniste principal du conflit créé autour du Sahara marocain, a très mal à sa diplomatie. Son cafouillage est tel qu'elle veut jouer le tout pour masquer son échec, y compris le recours au mensonge. Mesquin!