Sahara: le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU attendu ce dimanche à Rabat | www.le360.ma

ع
Horst Köhler

Horst Köhler, envoyé personnel du SG de l'ONU au Sahara.

© Copyright : Dr

Sahara: le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU attendu ce dimanche à Rabat

Par M'Hamed Hamrouch le 15/10/2017 à 14h55 (mise à jour le 15/10/2017 à 15h16)

Le nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, chargé de relancer les négociations, Horst Köhler, est attendu à Rabat ce dimanche 15 octobre, dans le cadre de sa première tournée dans la région.

aA

Le nouvel émissaire onusien pour le Sahara, Horst Köhler, serait à Rabat ce dimanche 15 octobre, apprend le360 auprès d'une source diplomatique. L'ancien président allemand, nommé en août en tant que nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU, en remplacement du diplomate américain Christopher Ross, est attendu au Maroc dans le cadre de sa première tournée dans la région pour relancer le processus de négociations lancé en 2007 à Manhasset, en banlieue new-yorkaise, mais bloqué depuis 2012.

 

Sahara: le nouvel Envoyé personnel du SG de l’ONU à Tindouf les 18 et 19 octobre

 

Le Maroc sera la première étape de la tournée régionale de Horst Köhler, suivie de Tindouf les 18 et 19 de ce mois d'octobre. 

 

Tournée régionale, briefing au Conseil de sécurité... ce qu'il faut savoir sur l'agenda de Horst Köhler

 

Le nouveau médiateur onusien se rendra aussi à Alger, partie prenante au conflit saharien, appelée par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2351 à s'impliquer davantage dans la recherche d'une solution politique juste, dans un esprit de compromis et de réalisme, au conflit du Sahara.

 

Dans sa nouvelle résolution, adoptée fin avril dernier, le Conseil de sécurité a également appelé à Alger à autoriser le recensement de la population de Tindouf. Un appel auquel Alger continue de faire la sourde oreille, mais auquel elle ne pourra se dérober indéfiniment.

 

Par ailleurs, le nouvel émissaire onusien est attendu dans un autre pays du voisinage, en l'occurrence la Mauritanie, appelée elle aussi à contribuer à la recherche d'une solution politique au conflit plus que quarantenaire autour du Sahara.