Sahara: le Parti populaire européen ne cautionne pas la position des membres d’une association de ses jeunes | www.le360.ma

ع
RANGEL

Paulo Rangel, vice-président du Groupe PPE, première force politique au Parlement européen.

© Copyright : DR

Sahara: le Parti populaire européen ne cautionne pas la position des membres d’une association de ses jeunes

Par Le360 (avec MAP) le 04/06/2018 à 21h07

Le Parti populaire européen (PPE), première force politique au Parlement européen, a apporté, lundi, un démenti cinglant au contenu d'un document adopté par des membres d’une association de ses jeunes au sujet de la question du Sahara. Détails.

aA

"Suite à la publication de la résolution par l’association des jeunes (YEPP) sur le Maroc, Joseph Daul, le Président du Parti populaire et Antonio Lopez-Isturiz, le Secrétaire général du parti, ont tenu à prendre leurs distances avec cette position", lit-on dans un communiqué publié par le PPE.

 

«Nous regrettons la position adoptée par YEPP, qui ne reflète en aucun cas celle du PPE. Nous allons demander des clarifications sur l’adoption d’un document qui est en contradiction avec la ligne du parti», ont tenu à préciser les deux leaders de cette formation politique dans leur communiqué.

 

Accord agricole Maroc-UE: le PPE soutient un "accord équilibré" pour les deux parties

 

Les deux responsables du PPE ont réitéré le soutien de leur parti à une solution juste, durable et respectueuse de toutes les parties prenantes, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

Ils relèvent que "le Maroc est un partenaire fiable pour garantir la sécurité de chaque côté des rives de la Méditerranée, surmonter le défi de la migration, renforcer nos échanges commerciaux ou combattre ensemble le changement climatique", notant que c’est "dans cette perspective que le PPE développe des liens privilégiés avec des partis qui partagent nos valeurs au Maroc et nous espérons approfondir ces relations à l’avenir".

 

De son côté, le président de la jeunesse du PPE Andrianos Giannou a lui aussi pris ses distances par rapport à ce texte adopté par certains membres (7 voix), soulignant dans une déclaration rendue publique à Bruxelles, qu'il sera entièrement reconsidéré lors de la prochaine réunion du Conseil de l’organisation, conformément à la ligne politique du parti et en appui des efforts du Secrétaire général des Nations Unies à la recherche d'une solution politique consensuelle à la question du Sahara.

 

Il a affirmé s’être rendu au Maroc deux fois cette année et y avoir tenu des rencontres avec les jeunes de certains partis politiques marocains, notant que sa vision de longue date consiste à soutenir un partenariat fort entre l'Union européenne et le Maroc pour relever les défis communs.