Sommet UA-UE: le roi Mohammed VI reçoit Emmanuel Macron et le président de l’Angola | www.le360.ma

ع
Mohammed VI Macron

De droite à gauche: le roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron.

© Copyright : DR

Sommet UA-UE: le roi Mohammed VI reçoit Emmanuel Macron et le président de l’Angola

Par Mohamed Chakir Alaoui le 29/11/2017 à 21h09 (mise à jour le 29/11/2017 à 22h23)

En marge du 5e sommet Union africaine-Union européenne (28-29 novembre à Abidjan), le roi Mohammed VI a reçu le président de la république française, Emmanuel Macron, et le président de l’Angola, João Lourenço.

aA

Tout au long de cette première journée du 5e sommet Union africaine-Union européenne (28-29 novembre à Abidjan), les chefs d’Etat et de gouvernement, les diplomates et les journalistes participants ont remarqué le niveau de fraternité et de complicité unissant le roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron. Lors des différentes séances de travail et de la photo de famille, les deux chefs d’Etat se sont longtemps entretenus.

 

Pour couronner cette amitié qui dit l’excellence des relations entre le Maroc et la France, le roi Mohammed VI a reçu, le même mercredi à Abidjan, le président de la république française dans sa résidence à l’hôtel Ivoire. Les deux hommes d’Etat partagent la même vision aussi bien quant à l’avenir du Continent, qui passe par la coopération, qu’à l’égard des dossiers importants du moment, à commencer par la lutte contre le terrorisme.

Vidéo. Lutte contre l'extrémisme religieux: Emmanuel Macron encense le roi Mohammed VI 

 

Pas plus tard qu’hier mardi, au Burkina Faso, et dans un discours prononcé devant 800 étudiants, le président français encensait la vision royale sur ce dernier dossier.

 

Un peu plus tôt dans la journée, le souverain avait également reçu le président de la république d'Angola, João Lourenço. Cette audience s'est déroulée en présence, du côté marocain, du Conseiller du roi, Fouad Ali El Himma, du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. Du côté angolais, étaient présents le ministre des Affaires étrangères, Manuel Domingos Augusto, et le ministre et directeur du Cabinet du président angolais, Edeltrudes Costa.