Terrorisme. La cellule de Nador préparait des décapitations et un attentat à Bruxelles | www.le360.ma

ع
BCIJ
© Copyright : DR

Terrorisme. La cellule de Nador préparait des décapitations et un attentat à Bruxelles

Par Mohammed Boudarham le 01/05/2016 à 18h48 (mise à jour le 01/05/2016 à 21h33)

Le360, sur la base de révélations provenant de sources informées, est en mesure de faire le point sur une partie des cibles de la cellule terroriste démantelée vendredi 29 avril par le BCIJ. Les cibles, civiles et militaires sensibles, se répartissent entre Nador, Melilla, Sebta et Bruxelles.

aA

Le Maroc l’a encore échappé belle grâce à la vigilance de ses services de sécurité.

 

Selon les sources de Le360, la cellule démantelée, le 29 avril à Nador, était prête à passer à l’action pour cibler plusieurs sites sensibles à la voiture piégée.

 

Aujourd’hui, et en vertu d’informations fournies par des sources fiables, on en sait plus sur les plans fomentés par les trois membres de cette cellule.

 

Ainsi, les membres de cette cellule auraient planifié de s’attaquer d’abord à une caserne militaire à Nador, mais aussi aux sièges du district et du 4e arrondissement de police de la même ville, et à un magasin de vente d’armes de chasse (armurerie) sis sur la route menant de Zghenghen à Nador.

 

Selon les mêmes sources, les aéroports d’El Aroui et celui du préside de Melilla figuraient également sur la liste des cibles retenues par les membres de cette cellule, en plus des accès frontaliers de Ferkhana et  Beni Nsar.

 

En plus d’établissements hôteliers au Rif, la cellule de Nador comptait s’en prendre à d’autres lieux publics très fréquentés comme le mausolée de Sidi Ali ainsi que les locaux de la municipalité et de la préfecture.

 

Bruxelles à nouveau visée

Selon nos informations, la cellule de Nador préparait aussi un attentat à Bruxelles par un combattant de Daech qui avait déjà fait ses preuves en Irak.

 

La cellule de Nador voulait s’en prendre aussi aux lignes maritimes reliant Melilla et le port de Béni Nsar.

 

Ce qui fait aussi et surtout froid dans le dos est que cette cellule a planifié la décapitation de 4 étudiants qaidis (extrême gauche) à la faculté Mohammed 1er à Selouane, petite localité près de Nador.

 

Vos réactions