Terrorisme: les «revenants» mettent les services de sécurité en état d'alerte | www.le360.ma

ع
groupe terroriste
© Copyright : DR

Terrorisme: les «revenants» mettent les services de sécurité en état d'alerte

Par Hassan Benadad le 02/05/2018 à 00h02 (mise à jour le 02/05/2018 à 00h50)

Kiosque360. Répondant, lundi, aux inquiétudes des députés à la Chambre des représentants quant au retour des Marocains qui résidaient dans les pays en guerre, Abdelkrim Benatik a assuré que tout était maîtrisé, tant au niveau sécuritaire qu'au niveau du rapatriement de ces personnes.

aA

Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdelkrim Benatik, a livré des chiffres choquants sur le nombre de Marocains de retour de pays en guerre comme la Syrie, la Libye, l’Irak ou le Yémen. Ces révélations ont été faites lundi, au sein de la Chambre des représentants, quand plusieurs députés lui ont posé diverses questions concernant le rapatriement de ces personnes et les risques d’infiltration, parmi les "revenants", d’hommes ou de femmes maniant des armes.

 

Assabah, dans son édition de ce mercredi 2 mai, rapporte que le ministre a affirmé que, depuis le début de la guerre, 16.000 personnes étaient revenues de Libye, 651 de divers pays en ce début 2018 et 127 du Yémen, sans oublier celles qui étaient en Irak et en Syrie, où sévissaient plus de 1.000 factions djihadistes. Le ministre a toutefois rassuré les députés, tant sur la sécurité du pays que sur le programme de rapatriement de nos compatriotes.

 

Il affirme ainsi qu'il ne faut pas s’inquiéter d'une éventuelle infiltration de "revenants" extrémistes, tant les services de sécurité sont en alerte et veillent au grain. De plus, a ajouté le ministre, toute personne ayant vécu dans ces pays n’est pas un terroriste par définition, nombre de populations pacifiques ayant vécu un calvaire, notamment en Libye, après la chute du régime Kadhafi.

 

Selon une source évoquée par le quotidien Assabah, tous les Marocains rapatriés sont étroitement surveillés par les services de sécurité qui suivent leurs faits et gestes pour endiguer toute velléité extrémiste ou autre.