Un journal italien dresse le portrait de Hammouchi, «le superagent marocain qui ne dort jamais» | www.le360.ma

ع
Abdellatif Hammouchi

Abdellatif Hammouchi.

© Copyright : DR

Un journal italien dresse le portrait de Hammouchi, «le superagent marocain qui ne dort jamais»

Par M'Hamed Hamrouch le 09/07/2018 à 18h18

Dans un article bien documenté, publié hier dimanche 8 juillet, le quotidien italien en ligne «Il Post» dresse le portrait du patron du pôle sécuritaire DGSN-DGST, Abdellatif Hammouchi, «pratiquement un personnage de film». Détails.

aA

Rarement haut sécuritaire aura fait l’unanimité au sein du microcosme médiatique, national et international. Abdellatif Hammouchi, patron du pôle sécuritaire DGSN-DGST, a eu droit à un nouveau portait sur les colonnes du journal italien en ligne «Il Post» (Prix Italia du meilleur multimédia), une semaine à peine après celui qui lui a été dédié par le quotidien espagnol «El Pais», qui a vanté ses mérites qui sont ceux aussi de tout le corps sécuritaire marocain, loué pour son efficacité notamment dans la lutte antiterroriste. «Le superagent marocain qui lutte contre l’extrémisme islamiste», titre en effet «Il Post», dans un article publié hier dimanche 8 juillet, avec ce sous-titre: «son nom est Abdellatif Hammouchi, il est puissant et respecté mais aussi controversé: pratiquement un personnage de film».

 

Dans cet article, un de plus consacré à des intervalles rapprochés par nos confrères de la rive nord de la Méditerranée, «Il post» (fondé en 2010) dresse le portrait de «l’un des hommes les plus puissants au Maroc». «Il n’est pas un politique, ni un riche homme d’affaires. Il est le directeur général de l’organisme chargé de la lutte contre le terrorisme (DST) et en même temps le chef de la sécurité nationale (DGSN)».

 

«El Pais». Lutte antiterroriste: quand l’Europe rend hommage à Abdellatif Hammouchi

 

«Au cours des dernières années, on a parlé de Hammouchi comme on le fait avec les personnages du film: la presse marocaine le décrivait comme «l’homme qui ne dort jamais» et «l’agent le mieux informé de tout le Maroc», relève le journal italien d’information en continu. «L’homme dont les réactions sont attendues par tout le monde», souligne-t-il encore, en citant un diplomate contacté par le journal espagnol «El Pais». «Il a une mémoire extraordinaire et il est un grand connaisseur de l’extrémisme islamiste», écrit-il également.

 

Une expertise acquise au prix de la sueur par Hammouchi, décrit comme un «workaholic» (travailleur infatigable), comme peuvent en témoigner ses collègues du temps où il devint chef de l’antiterroriste en 2005, «ce qui lui permit d’acquérir de plus en plus de connaissances sur le monde du jihadisme et de l’extrémisme», fait valoir le quotidien italien.

 

Parmi les mérites que le quotidien italien a également loués, «il y a la modernisation de la police marocaine, qu'il a menée en 2015 (année à laquelle Hammouchi a été nommé par le Roi Mohammed VI, DG du pôle DGSN-DGST), tant du point de vue de la technologie que de celui des compétences de ses agents».

 

Homme-clé de la sécurité nationale, Hammouchi est également sollicité par les sécuritaires européens. Ce n’est pas un hasard si «l’homme de confiance du roi Mohammed VI» a été distingué par la France (officier de la Légion d’honneur en 2015) et l’Espagne (Croix du mérite en 2015).