Verdict de la CJUE sur l'accord de pêche: ce qu'en dit la presse | www.le360.ma

ع
Cour de Justice de l'Union européenne
© Copyright : DR

Verdict de la CJUE sur l'accord de pêche: ce qu'en dit la presse

Par Fayza Senhaji le 27/02/2018 à 21h50

Kiosque360. La Cour de justice européenne a finalement prononcé un verdict moins «politique» que ne le craignaient certains.

aA

Le verdict, attendu depuis plusieurs semaines, n'a finalement pas vraiment surpris. La Cour de justice de l’Union européenne s’est prononcé, ce mardi 27 février, au sujet de l’accord de pêche reliant l’UE au Maroc. Elle considère ainsi que celui-ci est valide, tant qu’il ne concerne pas le Sahara.

 

Les principaux quotidiens arabophones de la place reviennent sur le sujet, ce mercredi 28 février, pour interpréter ce verdict.

Al Akhbar rappelle ainsi que la décision rendue par la Cour tombe dans un contexte où plusieurs voix, en Europe, se sont levées pour lui demander d'éviter de tomber dans des considérations politiques et de se contenter de prononcer un verdict objectif. Revenant sur certaines interventions qui ont précédé ce verdict, notamment la réaction de l’avocat Jean-jacques Neuer aux conclusions de l’avocat général de la Cour qui avait estimé l’accord invalide, le journal souligne que les 28 pays de l’Union européenne avaient mandaté la Commission européenne pour négocier un renouvellement du protocole d’accord, après les résultats d’une étude d’impact démontrant que les populations du sud du Maroc seraient les premières à profiter de l’accord de pêche.

 

De son côté, Assabah titre, en Une, sur le «hors sujet» de la Cour de justice européenne, en notant l'insistance de différentes parties européennes, y compris la Commission européenne, pour la reconduction de l’accord de pêche. Le journal rappelle aussi les principales réactions, marocaines et européennes, qui ont suivi le verdict en question et ont mis en avant la volonté des deux parties de poursuivre leur partenariat dans le domaine halieutique.

 

Quant à Al Ahdath Al Maghribia, il s’est particulièrement intéressé à la réaction du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourrita, qui estime que l’avis de la Cour ne nuit pas forcément au Maroc. En effet, à aucun moment, la Cour de justice européenne n’a jugé l’accord de pêche invalide à cause de la question du Sahara. Elle n'a pas, non plus, considéré le Polisario comme le représentant légitime des populations du sud du royaume.

 

La publication ajoute que les négociations pour le renouvellement de l’accord de pêche, qui arrive à échéance en juillet prochain, n’ont pas attendu le verdict de la Cour et avaient démarré en janvier dernier. Il reste maintenant à trouver les ajustements nécessaires, en tenant compte de cet avis de la Cour de justice européenne.