Vidéo. African Lion 2018. Exercice de ravitaillement en vol de chasseurs marocains et américains | www.le360.ma

ع
F166

Ravitaillement en vol du F16 marocain: Mission accomplie.

© Copyright : dr

Vidéo. African Lion 2018. Exercice de ravitaillement en vol de chasseurs marocains et américains

Par M'Hamed Hamrouch le 23/04/2018 à 09h56 (mise à jour le 23/04/2018 à 11h21)

L’ambassade américaine à Rabat a diffusé une première vidéo du versant aérien de l’exercice militaire combiné maroco-américain, «African Lion 2018», lancé il y a une semaine dans le Sud marocain. La vidéo montre deux chasseurs marocain et américain en mode ravitaillement en vol. Détails.

aA

C'est la partie la plus périlleuse d'une manœuvre aérienne: le ravitaillement en vol. Mais d'après les images diffusées par l'ambassade US à Rabat, cette opération s'est plutôt bien passée. Dans une vidéo postée par la représentation diplomatique américaine, sur sa page Facebook, l'on voit en effet se tutoyer, en plein vol, un appareil des FRA (Forces Royales Air), soit un F16, et un autre de l'USAF (Unites States Air Force), en l'occurrence un F15.

 

Objectif de ce vol conjoint: le ravitaillement en vol. Un exercice accompli avec brio par les deux chasseurs bombardiers marocain et américain.

 

Pour rappel, l'exercice combiné maroco-américain "African Lion 2018" se déroule du 16 au 29 avril 2018 dans la région d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Tiznit, Ben Guérir et Kénitra.

 

Cet exercice, qui en est à la 15e édition, connaît la participation d’unités et d’observateurs militaires de 15 pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Nord, en l’occurrence l’Allemagne, le Canada, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l’Italie, le Burkina Faso, le Tchad, l’Egypte, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, la Tunisie, en plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc.

 

Sur hautes instructions royales, démarrage de l'exercice militaire maroco-américain "African Lion"

 

L’exercice englobe des entraînements terrestres, aériens, aéroportés et une simulation tactique, avait précisé un communiqué de l'Etat-Major général des Forces armées royales (FAR).

 

 

 

 

 

 

L'exercice comprendra également une formation aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organisations extrémistes violentes.