Vidéo. Conflit entre DGI et commerçants. El Othmani: "le gouvernement va régler le problème" | www.le360.ma

ع
cover: سعد الدين العثماني يعد بحل مشكل تجار درب عمر
© Copyright : DR

Vidéo. Conflit entre DGI et commerçants. El Othmani: "le gouvernement va régler le problème"

Par Mohamed Chakir Alaoui et Khaoula Lahlali le 08/01/2019 à 14h39

Devant Le360, Saâd Eddine El Othmani s’est voulu rassurant quant au conflit qui oppose actuellement les grossistes de Casablanca avec la Direction Générale des Impôts et a promis une médiation. C’était lundi après-midi, après la séance mensuelle dédiée à la politique générale du gouvernement.

aA

Au parlement où il se trouvait lundi après-midi, en marge de la séance mensuelle dédiée à la politique générale du gouvernement exposée devant les députés réunis, Saâd Eddine El Othmani est revenu, pour Le360, sur le conflit qui oppose actuellement certains commerçants grossistes de Casablanca avec la Direction Générale des Impôts (DGI).

 

Saâd Eddine El Othmani a ainsi annoncé que le gouvernement allait intensifier le dialogue avec ces grossistes, lesquels ont observé, la semaine dernière, un sit in pour pousser la DGI à annuler sa récente décision de leur imposer la numérisation des factures.

Grève des commerçants. Facturation électronique: les explications de la Direction des Impôts 

 

Cette mesure, selon la DGI, vise à mettre fin aux fraudes fiscales.

 

"A travers la concertation et le dialogue, nous pensons résoudre le problème de ces commerçants. Une commission notamment composée du ministère de l'Economie et des finances vient d'être créée à ce sujet", a ainsi déclaré le chef du gouvernement.

 

Au cours de cette séance dans l’hémicycle, Saâd Eddine El Othmani a répondu à trois questions, liées à la stratégie des politiques publiques, au pouvoir d'achat des citoyens, et à la vague de froid qui sévit dans les zones montagneuses enclavées.

 

Concernant la stratégie des politiques publiques, le chef du gouvernement a rappelé aux députés la politique anticipative de restructuration de l'économie, et a promis qu'en 2020, la part du secteur de l’industrie dans le PIB national atteindra 23%.

 

"Ce secteur a réussi à mettre sur pied quelques 54 écosystèmes. La couverture de l'import par les exportations a atteint, en 2018, environ 58,3%", a indiqué le chef du gouvernement.