Vidéo. Retraite des parlementaires: le coup de gueule de Driss El Azami | www.le360.ma

ع
Driss El Azami El Idrissi

Driss El Azami El Idrissi.

© Copyright : DR

Vidéo. Retraite des parlementaires: le coup de gueule de Driss El Azami

Par Mohamed Chakir Alaoui et Noursaid Gamal le 06/08/2018 à 14h40 (mise à jour le 06/08/2018 à 15h01)

Le Parti de la justice et du développement (PJD) au pouvoir approuve le projet de réforme du système de retraite des parlementaires et appelle à la fin du "populism"e sur ce qu'il a qualifié de "faux problème". Les explications de Driss El Azami El Idrissi, un des ténors de la formation islamiste.

aA

"Arrêtons le bavardage, le populisme, les intentions inavouables... Les députés ont le droit de bénéficier d'un régime de retraite car ils travaillent sans relâche", a déclaré à le360 le chef du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, Driss El Azami El Idrissi.

 

 

 

Ces propos sont à prendre au sérieux car El Azami est un haut responsable du PJD. Outre sa fonction parlementaire, il est maire de Fès, président du Conseil national et membre du Secrétariat général du parti de la Lampe. Il précise que le projet de retraites "en discussion actuellement sous la forme d'une proposition de loi est radicalement différent de celui de 1993, en cours de liquidation".

Vidéo. Micro-trottoir. Retraites des parlementaires: «Ils sont déjà grassement rémunérés!»

 

L'âge de la retraite a été fixée à 65 ans et tout député ne pourra bénéficier de sa pension qu'une fois cette limite d'âge atteinte. En outre, la pension a été fixée à 700 dirhams pour chaque année de mandat travaillé (soit 3.500 dirhams par mois pour un député ayant siégé cinq ans. "Il faut arrêter le populisme. L'Etat a besoin d'institutions. Sans députés, il n'y a pas d'Etat", a martelé Driss El Azami appelant la majorité et l'opposition à trouver un accord pour régler cette crise.

 

Pour sa part, Saâd-Eddine El Othmani a une position similaire, privilégiant un accord au Parlement et refusant toute aide financière de l'Etat pour soutenir ce projet.