Voici l'agenda du Conseil des ministres, prévu ce mercredi à Rabat | www.le360.ma

ع
m6

Le Roi Mohammed VI.

© Copyright : DR

Voici l'agenda du Conseil des ministres, prévu ce mercredi à Rabat

Par chakir Alaoui le 10/10/2018 à 11h02 (mise à jour le 10/10/2018 à 12h57)

Le Conseil des ministres se réunit ce mercredi au Palais royal de Rabat, sous la présidence du roi Mohammed VI. A l'ordre du jour, le projet de loi de Finances de 2019. Un projet à dominante sociale. Détails.

aA

Il s'agit d'un texte qui doit être soumis pour examen au plus tard le 24 octobre au Parlement, dont la session d'octobre s'ouvre officiellement vendredi prochain. Le Conseil des ministres se tiendra vers 15H00 alors qu'un Conseil de gouvernement est prévu ce mercredi à partir de 10H30.

 

"Le gouvernement doit présenter le PLF au Parlement au plus tard le 24 octobre, et la première étape par laquelle il passera sera la Commission des finances issue de la Chambre des représentants", a-t-on indiqué de source gouvernementale.

 

En effet, c'est à la commission des Finances que reviendra la charge d'entamer le débat sur le texte, qui prévoit un taux de croissance de 3,6% en hausse par rapport au taux initial de 3,2%.

 

"Le Conseil des ministres sera dominé par les orientations royales concernant les finances de l'Etat et la répartition des budgets sectoriels, en particulier ceux qui bénéficieront de plus d'engagement financier en matière socio-économique", a indiqué la même source.

 

Voici les grands axes et priorités du PLF de 2019 tels qu'arrêtés par le gouvernement:

I: Les politiques sociales: enseignement, santé, emploi, programmes de protection sociale, dialogue social, soutien du pouvoir d’achat.

 

II: Poursuivre la réalisation des grands chantiers et les stratégies sectorielles en vue de soutenir l’investissement et réunir les conditions pour enclencher un véritable décollage économique.

 

III: Poursuivre les grandes réformes: justice, droits de l’Homme, régionalisation avancée, déconcentration administrative, Loi organique des finances, fiscalité.

 

IV: Préserver les grands équilibres macro-économiques.