Abdelilah Benkirane doit faire sans sa pension de retraite | www.le360.ma

ع
Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD).

© Copyright : Dr

Abdelilah Benkirane doit faire sans sa pension de retraite

Par Khalil Ibrahimi le 11/10/2017 à 21h02

Kiosque360. Alors qu'il doit déjà faire face à la crise qui secoue son parti, Abdelilah Benkirane a récemment appris une autre mauvaise nouvelle: il ne percevra plus de revenu. Du moins pas avant 2018. La raison: la suspension du versement des pensions de retraite des députés. Les détails.

aA

Le mauvais sort s’acharne-t-il sur Abdelilah Benkirane? L’ancien chef du gouvernement devra, en effet, rester sans revenu, du moins jusqu’au début de l’année prochaine.

 

C’est Akhbar Al Yaoum qui révèle l’information dans son numéro en kiosque mercredi 11 octobre. Le quotidien explique que le secrétaire général du PJD est touché par la suspension des versements des pensions de retraite au profit des députés. Jusque-là, il s'agissait du seul revenu que percevait Abdelilah Benkirane depuis la fin de sa mission à la tête de l’Exécutif, vu qu’il ne pouvait prétendre aux pensions réservées aux anciens membres du gouvernement.

 

En effet, comme le rappelle Akhbar Al Yaoum, la réglementation en vigueur prévoit une retraite de 38.000 DH par mois pour chaque ancien ministre sans revenu après la fin de son mandat, ou encore un complément pour parvenir à ce seuil s’il perçoit un salaire inférieur. Or, Abdelilah Benkirane ne fait partie d’aucun de ces deux cas de figure. La raison en est que, à la fin de sa mission gouvernementale, il a perçu une prime de fin de mandat, comme tous les autres ministres. Or, pour le calcul du montant de la retraite des ministres, la réglementation prend en considération la rémunération annuelle qui, dans le cas de Benkirane, dépasse le montant qui lui permettrait de prétendre à la pension des ministres. Du coup, s’il le souhaite, il ne pourra déposer de demande pour cette pension qu’à partir du début de l’année prochaine.

 

Pour rappel, il y a quelques jours, la caisse qui gère les retraites des députés a informé la première Chambre du Parlement qu’elle n’était pas en mesure de verser les pensions du mois d’octobre, en raison d’un déficit chronique. Benkirane fait partie des anciens parlementaires touchés par cette situation.

Vos réactions