Affaire Lamjarred: la plaignante a passé une grande partie de la soirée avec le chanteur | www.le360.ma

ع
lamjarred
© Copyright : DR

Affaire Lamjarred: la plaignante a passé une grande partie de la soirée avec le chanteur

Par chakir Alaoui le 01/11/2016 à 16h36 (mise à jour le 01/11/2016 à 18h09)

La ressortissante française qui a accusé "de viol et violences aggravées" Saâd Lamjarred, a passé une partie de la soirée de mardi à mercredi dans deux boîtes de nuit avec le chanteur. Elle l’a ensuite accompagné de son "plein gré" à son hôtel, a appris Le360 mardi de sources proches du dossier.

aA

"C'est une jeune femme de 20 ans, employée d'un cabaret, qui a accompagné de son plein gré Lamjarred et un autre couple d'amis du chanteur dans une autre boîte de nuit d'un hôtel parisien de luxe", selon nos sources.


La plaignante a reconnu devant la police judiciaire cet élément précieux, ajoutant lors de son audition qu'elle s'était dirigée par la suite, de son plein gré, en compagnie de Lamjarred vers la chambre d'hôtel Marriott les Champs Elysées où loge le chanteur marocain.

"Consentante" alors? Dans la loi française, une femme qui se trouve dans le même endroit que son présumé agresseur, n'est pas considérée automatiquement comme étant consentante. Et cette circonstance ne met absolument pas à l'abri Saâd Lamjarred en cas d'agression sexuelle avérée.

 

La plaignante, dont on a refusé de divulguer l'identité par respect du secret de l'instruction "vit en compagnie de sa mère dans un quartier parisien", a-t-on indiqué simplement.

 

De sources proches de ce dossier, on a en outre démenti les rumeurs selon lesquelles la plaignante "a retiré les charges" contre Saâd Lamjarred.


Le collectif d'avocats auquel s'est joint Me Eric Dupond-Moretti a introduit un appel contre la décision du juge des libertés qui a placé vendredi Saâd Lamjerred en détention provisoire dans la maison d'arrêt Fleury-Mérogis. Maîtres Brahim Rachidi et Jean-Marc Fédida vont plaider mercredi en faveur de la mise en liberté de leur client en réclamant au juge d'instruction "une confrontation entre Lamjarred et la plaignante".


Le chanteur marocain ne quittera pas cependant sa cellule, demain mercredi, pour se rendre au tribunal correctionnel: sa présence devant la Cour n'étant pas indispensable du point de vue de la loi française. "Les avocats vont plaider mercredi en son absence", a-t-on ajouté avant d'indiquer que Maître Fédida a déjà rendu visite à Lamjarred dont le "moral est très bon".

Vos réactions