Aghmat: une écolière de 7 ans kidnappée par un forcené | www.le360.ma

ع
pédophilie-dessin
© Copyright : Mohamed Elkho-Le360

Aghmat: une écolière de 7 ans kidnappée par un forcené

Par Mohammed Ould Boah le 21/06/2016 à 23h21

Kiosque360. La petite localité d’Aghmat, située à une trentaine de km de Marrakech, est, depuis quelque temps, le théâtre de multiples agressions et enlèvements. Les principales victimes: des écolières.

aA

La commune rurale d’Aghmat, lieu chargé d’histoire et site archéologique à ciel ouvert qui recèle de nombreux mausolées de princes et poètes andalous, vit, ces derniers temps, au rythme d'agressions et enlèvements d’écolières.

 

Selon le quotidien Al Akhbar de ce mercredi 22 juin, un criminel notoire s’est ainsi posté tranquillement devant une école, sise dans le douar Sidi Baghdad, attendant patiemment la sortie des classes. Et, parmi la nuée de bambins qui s’apprêtaient à rentrer chez eux, il a choisi sa victime. Une fillette de 7 ans. Le petit corps a été happé par les puissants bras du forcené qui a aussitôt disparu, comme un éclair, dans les montagnes avoisinantes.

 

Alertés par les cris de la fillette et des autres écoliers dont certains ont eu la témérité de courir aux trousses du kidnappeur, les habitants de la localité ont spontanément et immédiatement organisé une battue collective.

 

Selon Al Akhbar, cette mobilisation a été finalement salutaire, puisque le fugitif a été rattrapé et, malgré une résistance farouche au cours de laquelle il a blessera plusieurs personnes avec une arme blanche, il sera maîtrisé et la fillette sauvée.

 

Remis à la gendarmerie royale, il a rapidement été identifié comme un multirécidiviste passé à plusieurs reprises par la case prison. Des plaintes ont même été enregistrées récemment contre lui pour agression d'écolières et de jeunes filles de la région. Le journal précise que nombre de femmes fonctionnaires ou ouvrières, à Aghmat, n’osaient plus s’aventurer seules, ni de jour, ni de nuit, à cause de ce nervis.

 


Pour sa part, la petite écolière est actuellement sous contrôle psychiatrique car, depuis cet enlèvement, elle a tout simplement développé une phobie de la rue.

Les habitants d’Aghmat, eux, se mobilisent à nouveau pour inciter les autorités judiciaires à faire preuve de fermeté et à infliger au présumé coupable une sanction exemplaire.