Al Hoceima: la société civile se désolidarise des fauteurs de troubles | www.le360.ma

العربية

Al Hoceima: la société civile se désolidarise des fauteurs de troubles

Par Khalil Ibrahimi le 17/05/2017 à 20h54

hoceima
© Copyright : DR

Une trentaine d'acteurs associatifs et représentants de la société civile viennent de se désolidariser des meneurs des protestations devenues anarchiques dans la ville d'Al Hoceima et appellent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilité pour rétablir le calme.

aA

Les instigateurs de troubles à Al Hoceima sont de plus en plus isolés. Une trentaine de représentants des associations viennent de signer un communiqué conjoint dans lequel ils dénoncent toute forme de protestation anarchique et les appels à la violence dont certains se sont récemment fait les spécialistes pour détourner l’attention des réelles revendications des populations afin de servir des agendas extérieurs.

 

Le communiqué dénonce aussi les troubles à l'ordre public générés dans la ville au dépens de l’activité économique locale, notamment à l'approche de la saison estivale réputée être une période de forte activité dans cette ville.

 

Tout en se désolidarisant de toutes les personnes dont les protestations visent principalement à perturber la sécurité de la ville, les signataires ont appelé les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités et mettre en place les mesures nécessaires pour préserver l’ordre public et la sécurité dans la ville.

 

Rappelons que ce communiqué est diffusé dans un contexte particulier. Il intervient alors que les partis de la majorité ont appelé le gouvernement à accélérer les programmes de développement dans cette ville, tout en appelant à ne pas tolérer les actions portant atteinte aux constantes nationales du pays et à ses valeurs sacrées, à travers l’instrumentalisation des revendications sociales des habitants de la province d’Al Hoceima.

 

Dans le même temps, ceux qui se présentent comme les meneurs des protestataires et qui ne font plus vraiment l’unanimité dans la ville ont encore haussé le ton, appelant à une grève générale qui paralyserait toute la cité.

Communiqué Al hoceima
© Copyright : DR
Communiqué Al hoceima2
© Copyright : DR

 

Les contenus liés

Vos réactions