Al Hoceima: l'image de la ville en feu est une pure "intox", selon le Wali | www.le360.ma

العربية

Al Hoceima: l'image de la ville en feu est une pure "intox", selon le Wali

Par Le360 (avec MAP) le 11/05/2017 à 14h34 (mise à jour le 11/05/2017 à 15h09)

Al Hoceima
© Copyright : DR

L’image d’une ville d’Al Hoceima "en feu" véhiculée par certains médias et sur les réseaux sociaux relève de "la pure intox", a affirmé le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi.

aA

L’image d’une ville d’Al Hoceima "en feu" véhiculée par certains médias et sur les réseaux sociaux relève de "la pure intox", destinée à induire le grand public en erreur et à minimiser les efforts de développement colossaux consentis par l’Etat ces dernières années, a affirmé le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi.

 

"Il existe bel et bien des manifestations à Al Hoceima comme dans d’autres villes du royaume et dans tous les pays démocratiques, mais les ouvriers de l’agitation tentent de donner une fausse image de la ville et répondre au cahier des charges des promoteurs de ces manifestations", a expliqué M. Yacoubi dans un entretien à la MAP. Il s’agit d’une ville qui "fonctionne, les habitants vaquent à leurs préoccupations de même que les institutions travaillent normalement", a-t-il rassuré.

 

L’un des aspects les plus flagrants de cette désinformation continue reste le fameux décret de 1958 qui définissait Al Hoceima comme une zone militaire. Ce dahir n’est plus en vigueur depuis 1959, a précisé M. Yacoubi. "Il s’agit là d’une malhonnêteté pure en citant le décret tout en ignorant la succession de textes approuvés qui l’ont suivi portant annulation du caractère militaire pour la zone d’Al Hoceima", a-t-il relevé, dénonçant le nihilisme des meneurs du mouvement.

 

Cette malhonnêteté est d’autant plus flagrante qu'ils ont fait inscrire sur leur dossier revendicatif des actions et des projets déjà programmés dans le cadre du plan lancé par le roi Mohammed VI en 2015, a-t-il fait savoir.

 

Par leur bataille médiatique bourrée de désinformation et d’intox, les meneurs de ces manifestations entendent atteindre sur les réseaux sociaux les objectifs qu’ils n’étaient pas en mesure de réaliser sur le terrain et ce pour le compte de leurs instigateurs et leurs bailleurs de fonds.

 

"Ils [les meneurs, ndlr] ne peuvent pas nier la réalité du terrain face à l’ensemble des projets réalisés ou en cours depuis 2015 à la faveur de la haute sollicitude de SM le Roi Mohammed VI", a souligné le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Les contenus liés

Vos réactions