Arrêter l'alcool 40 jours avant le ramadan, obligation ou simple mythe? | www.le360.ma

ع
cover vidéo:le360 آراء المغاربة فى مسآلة التوقف عن شرب الخمر قبل 40 يوما من رمضان
© Copyright : adil gadrouz

Arrêter l'alcool 40 jours avant le ramadan, obligation ou simple mythe?

Par Rania Laabid et Adil Gadrouz le 16/04/2018 à 18h28

Comme tous les ans à l'approche du ramadan, certains musulmans arrêtent leur consommation d'alcool durant les quarante jours précédant le mois sacré. Mythe ou réalité?

aA

"Dkhelna rab3ine oula ba9i?" Comme chaque année à l'approche du ramadan, cette question "existentielle" est sur toutes les lèvres... Enfin, sur celles d'un bon nombre de Musulmans pratiquants pour qui l'alcool devient haram quarante jours exactement avant le début du mois sacré. Pas un de plus, pas un de moins.

 

Le compte à rebours ayant déjà commencé, les bars se vident de plus en plus et les épiceries liquident leurs dernières bouteilles avant la fermeture temporaire. Et si un Marocain a le malheur d'être pris en flagrant délit de consommation d'alcool durant cette période, il est regardé de travers quand il n'est pas traité des tous les noms...

 

Afin de voir plus clair dans cette histoire, nous sommes descendus dans la rue et avons interrogé les Marocains. Alors, pourquoi se prive-t-on de cette boisson quarante jours avant le ramadan lorsqu'on la consomme sans gêne le reste de l'année? D'abord "l'islam interdit l'alcool à la base, ramadan ou pas", nous rappelle-t-on... Mais la majorité des gens puisent leur explication dans cette curieuse étude scientifique disant que l'alcool met quarante jours avant de s'évaporer du sang...

 

Vérification faite, cette dernière hypothèse est écartée. A ce jour, il n'existe aucune étude scientifique qui dit que l'alcool reste dans le corps pendant 40 jours. Selon la science, l'organisme parvient à faire disparaitre toute trace de la boisson en moins de 24 heures! Qu'en est-il de l'islam?

 

Pour l'ancien prédicateur salafiste Mohamed Abdelouahab Rafiki, également connu sous le nom d'Abou Hafs, ce débat n'a pas lieu d'être car il n'a aucun fondement dans l'islam. "C'est une légende profondément ancrée dans notre société. Cette consigne relève plus de la culture islamique que de l'islam lui-même."

 

L'homme religieux s'explique: "En réalité, il n y a aucune relation entre le fait de boire de l'alcool, et le fait de jeûner... Ce sont deux choses totalement distinctes. Le jeûne a sa référence en islam, avec ses propres conditions; de même pour la consommation de l'alcool... Le jeûne pendant le ramadan concerne uniquement le mois de ramadan, du premier jour jusqu'au dernier et pas en dehors de cette période...". Voilà qui est clair!