Audio. Consulter une voyante par téléphone, c'est possible et voici le mode d'emploi | www.le360.ma

ع
cover video- آخر صيحات الشعوذة... شوافة تقدم خدماتها عبر الهاتف و"الفتوح" عبارة عن روشارج!
© Copyright : Le360

Audio. Consulter une voyante par téléphone, c'est possible et voici le mode d'emploi

Par Rania Laabid et Khadija Sabbar le 27/06/2017 à 19h06 (mise à jour le 27/06/2017 à 19h23)

Exit les vieilles méthodes, les voyantes s’adaptent aux nouvelles technologies de communication. Inutile de vous déplacer pour connaître votre futur, il est désormais possible de consulter une chouwafa par téléphone. La preuve.

aA

Vous dormez mal, cogitez trop, vous vous énervez inutilement… Bref, tout va mal dans votre vie? Attention, vous êtes peut-être victime d’un mauvais sort. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez faire appel aux forces occultes pour vaincre la malchance, et ce, sans bouger le petit doigt ni devoir sortir la panoplie d'usage (djellaba, foulard et lunettes XXL) pour vous déguiser et passer incognito dans ce quartier populaire qui abrite la meilleure voyante de la ville. Vous savez, celle qui a rendu attirante votre cousine aux yeux de son mari infidèle, mis aux oubliettes les soucis d’éjaculation précoce de votre voisin et réglé ses problèmes au bureau.

 

Non. Vous n’êtes plus obligés de vivre ce quart d’heure embarrassant, au risque de rencontrer une personne de votre entourage. Il vous suffit de passer un coup de fil pour savoir ce que vous réserve l’avenir et demander à une spécialiste de manipuler le cours des choses.

 

La voyance 2.0, c’est la nouvelle tendance en matière de tachwafite au Maroc. La consultation se fait exactement comme d’habitude, sauf que cela se passe à distance. Comment régler la facture? Il suffit d’envoyer une recharge téléphonique du montant convenu à votre voyante. (Tentez tout de même d’être généreux si vous voulez éviter de vous attirer un autre mauvais sort). Nous avons tenté l’expérience. Pénétrez avec nous dans le monde envoûtant des sciences occultes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vos réactions