Bab Sebta: le retour du chaos | www.le360.ma

ع
bab sebta
© Copyright : DR

Bab Sebta: le retour du chaos

Par Qods Chabaa le 14/11/2017 à 19h55

Kiosque360. A bab Sebta, c’est le chaos continu. Et toujours pas l'ombre d'une résolution, malgré les multiples tentatives de trouver une solution aux problèmes des embouteillages au poste-frontière et malgré les différentes propositions du gouvernement espagnol.

aA

Au poste-frontière de Bab Sebta, le chaos est toujours d’actualité. Malgré les différentes tentatives de résolution des problèmes sur ce passage, les membres de l’Association des commerçants de Tarajal 2 continuent de protester pour dénoncer une situation chaotique, affirme le quotidien arabophone Al Ahdat Al Maghribia dans son édition du mercredi 15 novembre.

 

Des négociations avaient pourtant abouti à un accord sur la suppression des taxes imposées aux contrebandiers et la reprise normale du négoce à partir de tarajal 2.

Le même accord prévoyait que le lundi et le mardi seraient dédiés aux produits alimentaires, aux vêtements et couvertures, tandis que le mercredi et le jeudi seraient consacrés aux vêtements usagés.

 

Près de 500 personnes ont ainsi transité quotidiennement via ce passage de Tarajal 2 en respectant, apparemment, le contrat préétabli. Mais, à la surprise des autorités de Sebta, le nombre de personnes augmente largement, la nuit venue, sur ce passage où des dizaines de voitures se regroupent, ce qui crée un mouvement de foule inattendu. Une autre règle n’a pas été respectée: celle qui prévoit que le lundi et le mercredi sont consacrés au passage des femmes et le mardi et le jeudi au passage des hommes.

 

Le quotidien rappelle que des centaines de contrebandiers se sont rassemblés, chargés de quantités affolantes de marchandises, en dehors des horaires réglementaires.

 

Alors que l’anarchie commençait à disparaître aux portes de Tarajal qui, pour rappel, a connu nombre de tragédies telle celle qui, il y a de cela quelques mois, a fait plusieurs victimes parmi des femmes qui ont perdu la vie dans des bousculades, le chaos est de retour. Au grand dam des autorités marocaines et espagnoles. 

Vos réactions