Criminalité: Une plage de Rabat prise d'assaut par des délinquants | www.le360.ma

ع
tcharmil
© Copyright : DR

Criminalité: Une plage de Rabat prise d'assaut par des délinquants

Par Fatima Moho (Twitter) le 27/07/2015 à 01h41

Kiosque360. Une bande de voyous a fait une descente dans une plage de Rabat et dépouillé des estivants et des promeneurs dont les plus récalcitrants se sont retrouvés aux urgences. Sept membres de la bande ont été arrêtés, alors que les têtes "pensantes" courent toujours.

aA

Est-ce le retour du "tcharmil" sur les plages marocaines? Après la plage de Dar El Kebdani qui a été prise d'assaut par des hommes cagoulés, lundi 20 juillet, et où la tragédie a été évitée de justesse grâce à la présence des gendarmes, voilà qu'une plage de la capitale se fait le théâtre de nouvelles violences. Selon Al Massae et Al Akhbar de ce lundi 27 juillet, une bande de malfaiteurs ont en effet attaqué, dépouillé et blessé à différents degrés, armes blanches à la main, des promeneurs et estivants sur la plage Al-Gharbia, à Rabat.

 

Al Massae rapporte ainsi que dix individus armées de sabres et de coutelas ont semé la terreur, vendredi soir, parmi des dizaines de promeneurs, dont plusieurs familles, sur la côte de Rabat, faisant plusieurs blessés. Les assaillants, qui avaient pour objectif de détrousser le plus grand nombre possible de victimes, n'ont pas hésité à utiliser leurs armes contre ceux qui leur ont opposé résistance. Ce qui a occasionné un état de panique général avant l'intervention de la police.
Après une folle course-poursuite, sept éléments de la bande ont été arrêtés. Ils se sont révélés être des élèves et des mineurs. Trois autres membres de cette bande ont réussi à prendre la fuite.

 

Les sept prévenus ont été déférés par la police devant le procureur général près la Cour d'appel de Rabat pour constitution de bande de malfaiteurs spécialisée dans l'agression et le vol sous la menace d'arme blanche, rapporte de son côté Al Akhbar. Reprenant le scénario de ces évènements effroyables qui ont duré une heure, le quotidien ajoute que les dix délinquants, dont des élèves sans antécédents judiciaires, ont profité de l'obscurité pour se cacher derrière les rochers. Ce qui a permis aux trois personnes qui ont planifié cette attaque de disparaître dans la nature.

 

Al Akhbar souligne que cet incident coïncide avec une vague de criminalité qui a touché plusieurs villes du Royaume après Aïd El-Fitr dans un schéma qui rappelle le phénomène du “Tcharmil”. Une recrudescence face à laquelle des citoyens appellent à la signature de pétitions et à des marches de protestation contre l'insécurité. L'approche sécuritaire de la criminalité devrait également être réexaminée, selon Al Akhbar, notamment après le changement à la tête de la Direction générale de la sûreté nationale avec la nomination de Abdellatif Hammouchi à la place de Bouchaïb Rmail. 

Contenus liés.