Education et Formation professionnelle: Le ministère traque les fonctionnaires fantômes | www.le360.ma

ع
enseignement-sup

Education et Formation professionnelle: Le ministère traque les fonctionnaires fantômes

Par Abdelhafid Lagzouli le 26/10/2015 à 22h09

Kiosque360. Les salaires de 596 fonctionnaires fantômes ne seront plus envoyés par virement bancaire. Un mandat personnel a été mis à leur disposition. Pour le retirer, ils devront prouver qu’ils exercent réellement leurs fonctions.

aA

Selon le dernier recensement du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, 280.150 fonctionnaires sont en situation régulière. Mais la situation réelle de 596 fonctionnaires reste indéterminée. Les conclusions tirées de la comparaison des données du recensement avec celles de la Trésorerie générale du royaume (TGR) le confirment. «De ce fait, ils sont considérés comme des fonctionnaires fantômes», rapporte le quotidien arabophone Assabah dans sa livraison de ce mardi 27 octobre. Pourtant, ils perçoivent régulièrement leur salaire par virement bancaire.

 

Pour les localiser, le ministère de tutelle a opéré un changement majeur au niveau des modalités de versement du salaire. «A partir de fin octobre, les salaires de cette catégorie ne seront plus versés sur les comptes bancaires, mais envoyés par mandats personnels. Selon une circulaire ministérielle, en cas d’absence non justifiée, le ministère de tutelle est en droit de procéder ainsi», rapporte le journal.

 

Ainsi, tout fonctionnaire qui n’aura pas perçu son salaire par virement bancaire devra se connecter au site internet du ministère afin de vérifier si son nom est inscrit sur la liste des fonctionnaires fantômes. Si tel est le cas, il devra alors prendre contact avec son lieu de travail, la délégation provinciale ou l’Académie régionale de l’Education et de la formation professionnelle. Ce qui lui permettra de faire signer une attestation grâce à laquelle sa situation sera régularisée. «L’attestation est téléchargeable depuis le site du ministère», précise le journal.

Une fois le document signé, le fonctionnaire devra prendre contact avec la direction des ressources humaines pour retirer son salaire. Il devra pour cela se munir de sa carte nationale d’identité (CNI), du document signé ainsi que d’autres justificatifs attestant de l’exercice effectif de ses fonctions.