Etude. L’addiction aux smartphones "nuit gravement" à la santé | www.le360.ma

ع
smartphones
© Copyright : DR

Etude. L’addiction aux smartphones "nuit gravement" à la santé

Par Le360 (avec MAP) le 07/05/2018 à 16h26

L'addiction aux smartphones affecte la productivité, le bien-être émotionnel et les relations sociales, indique une étude australienne, qui constate que l'utilisation de ces appareils est désormais un problème de santé publique.

aA

Une étude de l’université Deakin à Melbourne réalisée auprès de 400 étudiants de premier cycle a révélé qu'un tiers des participants se sont montrés anxieux, lorsqu'on les empêchait de consulter régulièrement leurs smartphones.

 

Quelque 40% se sont sentis perdus sans leurs portables, 34% ont été privés du sommeil en raison de l’utilisation de leurs appareils, tandis que plus de la moitié consultaient leurs téléphones alors qu'ils devaient faire autre chose, indique l'étude.

 

Les résultats, qui ont été surprenants, ont confirmé que l'utilisation systématique des smartphones devient un problème de santé publique de plus en plus répandu, a souligné le chercheur principal, Dr Sharon Horwood. "Quand l'usage de smartphones devient excessif, il peut entraîner plusieurs effets négatifs, y compris une mauvaise humeur, une condition physique réduite, une perte du sommeil et une performance scolaire médiocre", a-t-il ajouté.

 

Addiction aux appels téléphoniques: quel classement pour le Maroc en Afrique et dans le monde? 

 

Le spécialiste a, par ailleurs, indiqué que la peur de manquer quelque chose (FOMO - fear of missing out), une sorte d'anxiété sociale caractérisée par la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un autre événement quelconque donnant une occasion d'interagir socialement, explique pourquoi les gens peuvent devenir trop dépendants de leurs téléphones, car ils ressentent le besoin de rester constamment connectés via les médias sociaux.

 

Vidéo. Un court métrage se moque de l'addiction au smartphone 

 

Un autre facteur important réside dans la conception des smartphones et des applications, qui sont "délibérément addictives" pour inciter les utilisateurs à rester connectés le plus longtemps possible.