Grève de la faim des détenus d'Al Hoceïma: le énième démenti de l'Administration des prisons | www.le360.ma

ع
Oukacha
© Copyright : DR

Grève de la faim des détenus d'Al Hoceïma: le énième démenti de l'Administration des prisons

Par Le360 (avec MAP) le 13/09/2017 à 12h43 (mise à jour le 13/09/2017 à 13h08)

L'Administration de la prison locale d'Aïn Sebaâ 1 dément de nouveau des allégations concernant l'observation d'une grève de la faim par des détenus dans le cadre des événements d'Al Hoceïma.

aA

L'Administration de la prison locale d'Aïn Sebaâ 1 a démenti, mercredi, les allégations relayées par certains sites d'informations concernant l'observation d'une grève de la faim par des détenus dans le cadre des événements d'Al Hoceïma.

 

En réponse aux allégations relayées par certains sites d'informations sur la base de témoignages de familles et d'avocats de détenus de la prison locale d'Aïn Sebaâ 1, dans le cadre des événements d'Al Hoceïma, la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) affirme dans une mise au point parvenue à la MAP, qu'elle n'a pas été saisie, ni par écrit ni verbalement, d'annonces faisant état de l'observation d'une grève de la faim par ces détenus, ajoutant que "les pensionnaires prennent leurs repas régulièrement et reçoivent des provisions de leurs familles à l'occasion des visites hebdomadaires".

 

La DGAPR s'est dite étonnée de la diffusion de telles allégations dénuées de tout fondement par les familles et les avocats de certains détenus, dans une tentative d'induire en erreur l'opinion publique en faisant des pressions sur l’administration pour accorder des privilèges à certains pensionnaires, a fait remarquer la même source, exprimant sa détermination à ce que la loi soit strictement appliquée à tous les détenus sans exception, conformément aux dispositions du code régissant les établissements pénitentiaires.

Vos réactions