Grève des infirmiers: les blouses blanches ne décolèrent pas | www.le360.ma

ع
manif infirmières
© Copyright : Mehdy-Le360

Grève des infirmiers: les blouses blanches ne décolèrent pas

Par Mouna Qacimi le 17/07/2017 à 22h14 (mise à jour le 18/07/2017 à 08h06)

Kiosque360. Les infirmiers menacent de bloquer l’activité des hôpitaux si le ministère de la Santé ne répond pas à leurs revendications. Il s’agit notamment des équivalences des diplômes et de la régularisation de la situation financière et administrative de certains infirmiers diplômés.

aA

Rien ne va plus dans les hôpitaux et les CHU. Les infirmiers diplômés demandent, de toute urgence, leur régularisation scientifique, administrative et financière. Ils poursuivent donc leur mouvement contestataire à l’égard du ministère de la Santé. Pour rappel, les blouses blanches avaient déjà mené des actions de protestation pour, notamment, exiger la régularisation de leur situation par l'obtention d'une équivalence entre l’ancien diplôme d’infirmier Bac+3 et l’actuelle formation. Pour l’heure, l’absence de reconnaissance bloque la promotion des infirmiers et les empêche ainsi de grimper les échelons dans la fonction publique. Aussi sont-ils généralement exclus du nouveau système de la formation continue LMD (Licence, Master, Doctorat), rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition de ce mardi 18 juillet.

 

Les blouses blanches se mettent au noir

 

D’après le journal, les trois centrales syndicales de la Santé ont publié, récemment, un communiqué dans lequel elles fustigent le gouvernement. Pour les syndicats, l’actuelle crise devrait se poursuivre, ce qui impactera gravement le secteur de la Santé et, de facto, les patients.

 

La semaine dernière, les infirmiers du secteur public se sont déployés en blouses noires dans les hôpitaux pour crier leur colère contre l’injustice qui les accable, suite à la stratégie menée par le département de tutelle.

 

Plusieurs centaines d’infirmiers ont déjà investi les rues pour afficher leur colère. Ils ont, dans ce sens, organisé une marche protestataire au cours de laquelle ils portaient, encore une fois, des blouses noires, comme symbole de la situation désespérée qu’ils vivent. Cette marche, qui a duré cinq jours, avait mobilisé près de 70% des infirmiers et la quasi-majorité des centrales syndicales.

 

Al Akhbar rapporte également que les infirmiers ont organisé, dernièrement, un sit-in devant le siège du ministère de la Santé à Rabat.

 

Si les infirmiers vont au bout de leur décision de grève, la bonne marche des hôpitaux et des CHU ne manquera pas d'en souffrir.