Guelmim: révélations sur le réseau de trafic de drogue impliquant deux barons de Tindouf | www.le360.ma

ع
DGSN
© Copyright : DR

Guelmim: révélations sur le réseau de trafic de drogue impliquant deux barons de Tindouf

Par Zineb El Ouilani le 20/06/2017 à 21h22 (mise à jour le 21/06/2017 à 00h21)

Kiosque360. Les services de sécurité ont démantelé, à Guelmim, un réseau de trafiquants de drogue agissant au niveau international. Les détails.

aA

Démanteler un réseau de trafic de drogue agissant au niveau international et impliquant sept personnes dont un Algérien, un Malien et deux membres du Polisario avec, à la clé, une saisie d'armes à feu: tel est le pari réussi, à Guelmim, par la DGSN.

Al Akhbar, dans son édition de ce mercredi 21 juin, restitue le fil de cette opération de grande envergure, menée avec l'appui de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

 

La police judiciaire, affirme le journal, a d'abord arrêté, dans une tente de nomades, entre les communes de Asrir et Tighmart, quatre ressortissants étrangers: un Malien, un Algérien et deux membres du Polisario originaires de Tindouf, à en croire les pièces d'identité saisies sur les prévenus. Juste après, poursuit Al Akhbar, les enquêteurs ont mis le cap sur le centre de la ville de Guelmim où ils ont arrêté trois autres individus, dans le quartier des Almohades. Lors des perquisitions, les éléments de la police judiciaire ont découvert, au domicile de l'un des derniers prévenus, une arme à feu automatique avec 47 balles, un fusil de chasse, 205 cartouches et 10 téléphones portables.

 

La police judiciaire a également saisi trois véhicules, dont un portant de fausses plaques d’immatriculation, ainsi que de conséquentes sommes d’argent en dirham et en dinar algérien.


Al Akhbar affirme que les prévenus ont été écroués pour les besoins de l’enquête. Par ailleurs, des investigations sont toujours en cours pour en savoir plus sur les activités de ce réseau et ses relations avec les bandes criminelles agissant dans un cadre transfrontalier. 

Vos réactions