Le défi de la baleine bleue fait peur aux ONG marocaines | www.le360.ma

ع
baleine bleue-suicide
© Copyright : DR

Le défi de la baleine bleue fait peur aux ONG marocaines

Par Zineb El Ouilani le 12/01/2018 à 00h45 (mise à jour le 12/01/2018 à 00h49)

Kiosque360. Des ONG marocaines ont mis en garde contre le danger que représente le jeu internet morbide «Défi de la baleine bleue» sur les enfants et les adolescents. Le jeu prend la forme de missions allant du visionnage d’une vidéo choquante à l’automutilation et enfin le suicide.

aA

Plusieurs associations marocaines sont montées au créneau pour dénoncer le danger que représente le jeu internet «The blue whale challenge  (Défi de la baleine bleue). Selon Al Ahdath Al Maghribia qui rapporte cette information dans son édition de ce vendredi 12 janvier, des ONG dont l’Association marocaine de protection des droits du consommateur ont lancé un appel aux autorités compétentes pour interdire l’accès au jeu morbide téléchargeable et sensibiliser les parents au danger de la navigation de leurs enfants sur internet et l’usage des smartphones sans contrôle. 

 

Les associations qui ont tiré la sonnette d’alarme sur ce jeu suicidaire ont indiqué que le jeu se décline sous forme de défis violents avant de demander à celui qui a gagné, en les relevant tous durant 50 jours de jeu, de mettre fin à sa vie, selon Al Ahdath.

 

La publication rapporte le témoignage d’une enseignante de Rabat qui a découvert que certains de ses élèves jouaient au «Blue whale challenge » mais n’en sont qu’aux premières étapes. Ils y en a ceux  qui ont essayé un jeu similaire et non moins violent à savoir «Louabat Maryam» ( le jeu de Maryam ) qui malgré leurs différences ont le même défi ultime : le suicide.

 

L’enseignante a fait part de l’expérience de l’un de ses élèves qui s’est fait piégé en téléchargeant «le jeu de Maryam» où le joueur doit tout faire pour réunir la petite fille égarée avec ses parents. L’élève qui a partagé ce qu’il a vécu avait l’air terrifié en racontant, d’après son professeure. Maryam l’a d’abord invité à devenir son ami, avant de lui demander de renverser de l’eau chaude sur sa main. Il s’est exécuté. Elle lui a demandé par la suite de prendre un bâton et de frapper son petit frère âgé de deux ans seulement. Il a dit qu’il ne l’a pas fait mais son professeure a constaté le contraire vu son trouble. Pour son quatrième défi, il devait renverser de l’eau chaude sur ce même petit frère, écrit Al Ahdath sans préciser s’il est passé à l’acte ou non.   

 

Signalons que Le «Blue Whale Challenge» se décline en 50 missions, le joueur, souvent un enfant ou un adolescent, reçoit des ordres bizarres et pervers qui vont du visionnage d’une vidéo choquante à l’incitation au crime, passant par l’automutilation et enfin le suicide.

 

L’origine du jeu reste difficile à déterminer  mais il a été médiatisé en Russie en 2016 à travers une enquête parue dans le journal russe Novaya Gazeta suite à des dizaines de suicides d’adolescents. Les instigateurs de ce jeu pourraient être trois jeunes hommes russes, Philippe Boudeïkine (aussi appelé Philip Fox), Philipp Liss, et More Kitov ; le premier ayant été arrêté et mis en examen en novembre 2016 pour incitation au suicide, et condamné en juillet 2017 à trois ans de prison pour deux suicides, au terme d’un procès à huis clos en Sibérie, lit-on sur Wikipédia.