Le mariage des mineures suscite la colère des militantes des droits de l'Homme | www.le360.ma

ع
Mariage
© Copyright : Dr

Le mariage des mineures suscite la colère des militantes des droits de l'Homme

Par Zineb El Ouilani le 20/09/2017 à 21h09

Kiosque360. Les ONG féminines dénoncent le rejet, par le Maroc, de 44 recommandations du Conseil des droits de l'Homme (ONU). Les recommandations en question concernent notamment le mariage des mineures et les mères célibataires.

aA

Les ONG féminines voient rouge. Le Maroc a, en effet, rejeté 44 recommandations du Conseil des droits de l'Homme (CDH, ONU-Genève), dont celles ayant trait au mariage des mineures, aux mères célibataires et aux relations sexuelles hors mariage.

 

Dans son édition de ce jeudi 21 septembre, Assabah affirme que les ONG en question se préparent à riposter à ces rejets en série. Bouchra Abdou, militante associative, confie d'ailleurs au journal la grande déception des ONG féminines, d'autant que tout laissait penser que le Maroc était sur la bonne voie pour concrétiser plusieurs recommandations, désormais sérieusement remises en cause. Les ONG féminines rappellent, d'ailleurs, que le Maroc n'avait rejeté, en 2012, que huit recommandations sur les 148 qui lui avaient été adressées.

 

Parmi les 44 recommandations rejetées aujourd'hui, 26 ont été catégoriquement déboutées, soit celles concernant les mères célibataires, la totale reconnaissance des enfants nés hors mariage, les relations sexuelles hors mariage et le viol conjugal. Le Maroc a également fermement refusé les recommandations ayant trait à l'homosexualité, à la liberté de la presse, à l'héritage et à la polygamie.

 

Rappelons que c'est le ministre d'Etat chargé des Droits de l'Homme, Mustapha Ramid, qui mène actuellement une délégation à Genève pour l'examen périodique universel (EPU) du rapport du Maroc. Il devra y essuyer les critiques quant à la copie marocaine, avant de faire face, une fois de retour au pays, à la colère des ONG nationales. 

Vos réactions