Libéré, Saâd Lamjarred s’invite au Festival de Marrakech | www.le360.ma

ع
Saad Lamjarred
© Copyright : DR

Libéré, Saâd Lamjarred s’invite au Festival de Marrakech

Par Khalil Ibrahimi le 06/12/2018 à 20h49

Kiosque360. Incarcéré depuis près de trois mois en France, Saâd Lamjarred a été libéré sous caution. Une décision qui a fait réagir les stars présentes au Festival international du film de Marrakech.

aA

La nouvelle de la libération de Saâd Lamjarred, incarcéré depuis près de trois mois à la prison de Luynes, fait la Une des principaux quotidiens marocains de ce vendredi 7 décembre. 

 

Al Akhbar explique les raisons de la décision de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence de libérer le chanteur marocain sous contrôle judiciaire, après versement d'une caution de 75.000 euros. “Elle (la Cour d’appel, ndlr) a estimé qu’à ce stade de l’instruction, un contrôle judiciaire suffisait et que Saâd Lamjarred pouvait être remis en liberté”, écrit le quotidien casablancais.

 

Cependant, le fils de l’actrice Nezha Regragui et du chanteur Bachir Abdou ne peut quitter le territoire français et sera assigné dans sa résidence parisienne. Al Akhbar nous révèle également que Saâd Lamjarred devra se présenter une fois par semaine au commissariat de police le plus proche. 

 

Cette nouvelle s’est vite propagée lors du Festival international du film de Marrakech. Plusieurs stars présentes se sont réjouies de la libération du chanteur marocain, nous apprend, pour sa part, Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du jour. 

 

La chanteuse Hasna Zalagh a confessé une nouvelle intrigante: elle aurait rêvé de Saâd Lamjarred, deux jours avant sa mise en liberté! “Je suis très contente de la libération de Saâd Lamjarred. D’ailleurs j’ai rêvé, il y a deux jours, qu’il était de retour parmi sa famille et ses proches. Je félicite ses parents, ses fans et ses amis pour cette bonne nouvelle”, a déclaré l’artiste marocaine au quotidien arabophone. 

 

Pour rappel, Lamjarred avait été interpellé fin août dernier à Saint-Tropez (Côte d’Azur), suite à la plainte d’une jeune femme de 29 ans pour "faits caractérisés de viol".